Rocambolesque – La coke était planquée dans le camion de crevettes
Publié

RocambolesqueLa coke était planquée dans le camion de crevettes

Près de 700 kilos de cocaïne ont été saisis après une course-poursuite impliquant un camion dont le chauffeur avait été enlevé par quatre hommes armés.

Le camion a été pris en chasse et rattrapé après 50 km de poursuite.

Le camion a été pris en chasse et rattrapé après 50 km de poursuite.

AFP/Alain Jocard

Un camion transportant près de 700 kg de cocaïne cachés dans une cargaison d'une vingtaine de tonnes de crevettes a été intercepté vendredi matin près du Havre par les gendarmes qui ont interpellé deux personnes, a-t-on appris samedi de sources proches du dossier. L'affaire a débuté à la sortie du port du Havre, dans l'ouest de la France, vendredi matin, avec l'interception d'un camion de 38 tonnes par quatre hommes.

Ces derniers, armés, ont fait monter de force dans leur voiture le chauffeur, pour s'emparer du poids lourd, a-t-on ajouté de sources concordantes. L'alerte a été rapidement donnée, l'enlèvement du conducteur ayant eu des témoins, et le camion pris en chasse par des gendarmes.

40 millions d'euros

Moins de 50 minutes après le début des faits, l'épopée des malfaiteurs s'est achevée sur l'autoroute A25, après avoir laissé le chauffeur sur une aire de repos. Ce dernier n'était pas au courant de la présence de cocaïne dans sa cargaison. À l'intérieur du camion, les gendarmes ont découvert parmi les cartons de crevettes en provenance d’Équateur, onze sacs de sport contenant au total 687 kg de cocaïne.

Cette prise exceptionnelle représente plus de 40 millions d'euros, selon une source proche du dossier. Un des malfaiteurs - les autres ont pris la fuite - a été interpellé ainsi qu'un autre homme ayant attiré l'attention dans la zone portuaire par son comportement. Tous deux ont été placés en garde à vue. L'enquête ouverte pour «trafic de stupéfiants, importation, enlèvement, séquestration» a été confiée à la police judiciaire de Rouen, et la JIRS (Juridiction interrégionale spécialisée) de Lille a été saisie.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion