Politique au Luxembourg – La Constitution devra être mieux expliquée

Publié

Politique au LuxembourgLa Constitution devra être mieux expliquée

LUXEMBOURG – Les députés ont promis jeudi de mieux expliquer la révision constitutionnelle. Mais aucun changement sur le référendum n’est prévu.

Vif depuis plusieurs semaines, le débat sur la révision constitutionnelle s’est de nouveau invité ce jeudi à la Chambre des députés. La discussion faisait suite à la pétition réclamant un référendum, qui avait récolté le nombre record de 18 579 signatures. Leurs auteurs ont donc défendu leur revendication devant les membres des commissions Pétitions et Révision constitutionnelle.

«Ils étaient déçus que les partis politiques aient opéré à quelques revirements sur la question du référendum et nous l’ont reproché», a expliqué Nancy Arendt (CSV), présidente de la commission Pétitions. Le CSV s’est récemment engagé à exiger le référendum si la pétition obtenait 2 500 signatures, mais le seuil n’a pas été atteint et «aucun changement au niveau parlementaire n’est prévu», a-t-il été indiqué lors du débat de jeudi. Le vote populaire peut encore être déclenché via l’initiative citoyenne, qui se termine le 20 décembre, mais la procédure est extrêmement lourde, rendant le succès «peu probable», selon la députée.

Davantage de transparence

Le débat a également porté sur la transparence concernant les changements prévus par la révision constitutionnelle. «Nous avons constaté que les gens ne savent pas toujours ce qui va changer», reprend Nancy Arendt. La Chambre s’est engagée à «mieux informer les citoyens via des tables rondes, des informations dans les boîtes aux lettres et en ligne», conclut la présidente de la commission.

La révision de la Constitution, dont les travaux se sont étalés sur plusieurs années, prévoit de modifier une série d’articles. Les députés ont travaillé en quatre grands chapitres. Le texte fondamental doit être actualisé et plus transparent, en revoyant la place du Grand-Duc, les droits fondamentaux, les relations entre les institutions ou encore la justice.

(jg/L'essentiel)

Ton opinion