Transition écologique: La construction «doit répondre au défi» environnemental
Publié

Transition écologiqueLa construction «doit répondre au défi» environnemental

LUXEMBOURG – Le secteur du bâtiment tente de limiter son impact sur l’environnement, via différents programmes et partenariats.

par
Joseph Gaulier
L’utilisation de matériaux biosourcés fait partie des solutions plus écologiques pour le secteur.

L’utilisation de matériaux biosourcés fait partie des solutions plus écologiques pour le secteur.

Les objectifs de réduction des émissions de CO² concernent aussi le secteur de la construction. «Il consomme beaucoup de ressources, mais tente de répondre au défi environnemental», lance Bruno Renders, CEO du Conseil pour le développement économique de la construction (CDEC). Selon lui, «des structures, des moyens et des formations» dans ce sens sont déjà en place et prennent de plus en plus d’importance.

Car «des solutions existent», assure l’expert, qui cite «la prise en compte dès le design, en réalisant des choses plus petites et légères», ou encore le meilleur choix des matériaux, selon l’endroit et l’usage. Il évoque aussi «la culture d’algues, qui capte beaucoup de CO²». Bruno Renders a récemment participé à un séminaire sur la construction durable au Portugal, dans le cadre de la visite d’État. Le but est «de faire connaître des solutions sur le marché» et «promouvoir notre savoir-faire», car le Luxembourg «a été en avance sur le sujet, avec le programme "Nearly zero energy building", en 2017».

Au Portugal, où le Luxembourg exporte des machines-outils pour le bâtiment, des solutions «ont été trouvées, il ne s’agit pas simplement de recherches et de rêves», indique de son côté Victor Ferreira, fondateur de la Plateforme portugaise de construction durable. Le pays est notamment en pointe sur «l’utilisation de matériaux biosourcés», issus de matières organiques durables.

3 commentaires