Asie: La Corée du Nord a procédé à des tirs d’artillerie, selon Séoul

Publié

AsieLa Corée du Nord a procédé à des tirs d’artillerie, selon Séoul

Pyongyang a effectué des tirs d’artillerie pendant le week-end d’après son voisin sud-coréen.

Kim Jung UN dans une photo diffusée le 13 juin par l’agence de presse nord coréenne.

Kim Jung-un dans une photo diffusée le 13 juin par l’agence de presse nord coréenne.

AFP

La Corée du Nord a procédé à une série de tirs d’artillerie pendant le week-end, a annoncé l’armée sud-coréenne, quelques jours après que le dirigeant Kim Jong-un a promis d’utiliser «la force contre la force» pour défendre la souveraineté de son pays. L’armée sud-coréenne a détecté «plusieurs trajectoires de vol» interprétées comme des tirs d’artillerie nord-coréens, a déclaré l’état-major interarmées de Séoul dimanche dernier.

Les tirs présumés ont été tirés entre 08h07 et 11h03 dimanche matin, a expliqué l’état-major sud-coréen, rappelant que Séoul se tient toujours prêt à une réaction militaire ferme en collaboration avec son allié américain. L’agence de presse nord-coréenne KCNA, qui d’ordinaire rapporte les tests d’armement réussis dans les 24 heures, n’a pas fait mention de tirs dimanche ni d’autres tirs récents de missiles.

Essai nucléaire en vue?

La Corée du Nord, qui s’est dotée de l’arme nucléaire, mène depuis le début de l’année une série d’essais d’armement, avec le tir notamment d’un missile balistique intercontinental pour la première fois depuis 2017. Le bureau de sécurité nationale de la présidence sud-coréenne a tenu une réunion dimanche soir pour discuter des tirs d’artillerie et réaffirmer la position de Séoul, qui consiste à «répondre calmement et sévèrement» aux provocations de Pyongyang, a indiqué la présidence.

Séoul n’a pas communiqué immédiatement sur les tirs présumés d’artillerie dimanche matin, car ces tirs étaient de type «traditionnel» avec une altitude relativement basse et une portée courte, a ajouté la présidence. Séoul et Washington ont récemment averti que le régime de Kim Jong-un prépare un septième essai nucléaire, ce qui provoquerait, selon la secrétaire d’État adjointe des États-Unis Wendy Sherman, une réponse «rapide et énergique». La semaine dernière, lors d’une conférence politique de trois jours, Kim Jong-un a annoncé un programme pour renforcer la puissance militaire de son pays.

Le ministre sud-coréen de la Défense, Lee Jong-sup, a assuré dimanche que Séoul «renforcerait» ses capacités militaires ainsi que ses coopérations en matière de sécurité avec Washington et Tokyo, pour contrer la menace militaire de Pyongyang.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires