Affaire de fraude – La cour dément toute implication de Stéphanie

Publié

Affaire de fraudeLa cour dément toute implication de Stéphanie

LUXEMBOURG - L'épouse du Grand-Duc héritier Guillaume a travaillé pour une société d'investissement belge accusée de fraude. La cour grand-ducale affirme qu'elle ne savait rien.

Le nom de la Grande-Duchesse héritière Stéphanie est cité dans une affaire de fraude en Belgique.

Le nom de la Grande-Duchesse héritière Stéphanie est cité dans une affaire de fraude en Belgique.

Editpress

Les rumeurs ont commencé la semaine dernière. Le journal belge La Dernière Heure indiquait alors que Stéphanie de Lannoy était citée dans l'affaire Kepha, du nom de la société belge Kepha Invest qui aurait escroqué des centaines d'investisseurs (surtout en Belgique) pour un total de 34,6 millions d'euros. La Grande-Duchesse héritière ayant travaillé pour cette société en 2010.

La justice italienne a depuis délivré un mandat d'arrêt à l'encontre de l'ancien responsable de Kepha Invest, le baron Christian de Fierlant Dormer. Et selon le journal italien La Repubblica, Stéphanie aurait joué un rôle (peut-être à son insu) dans l'affaire Kepha. Car Kepha Invest l'aurait embauché pour «ses contacts importants». De plus, selon La Dernière Heure, Stéphanie avait fait de la promotion pour la société incriminée dans un cycle de conférences à Bruxelles en 2010.

Suite à ces articles de presse, la cour grand-ducale a décidé de réagir. «La princesse Stéphanie a été simple salariée de la société Kepha Invest SA. Pendant toute la durée de son contrat, Son Altesse Royale n’a jamais eu connaissance d’activités illégales qui auraient été pratiquées par cette société», peut-on lire dans un communiqué publié ce samedi matin.

(L'essentiel)

Ton opinion