Coronavirus au Luxembourg – La crise va faire bondir le taux de chômage

Publié

Coronavirus au LuxembourgLa crise va faire bondir le taux de chômage

LUXEMBOURG - La crise actuelle liée au coronavirus va entraîner une hausse du chômage bien plus forte que prévue dans le pays, estime le Statec.

Le régime de chômage partiel va jouer un rôle d'amortisseur, note le Statec.

Le régime de chômage partiel va jouer un rôle d'amortisseur, note le Statec.

Editpress/fellertania

La crise actuelle liée au coronavirus va avoir un impact très négatif sur le marché de l'emploi dans le pays. C'est en tout cas ce qu'indique ce mardi le Statec dans sa dernière note de conjoncture.

«Dans ses dernières prévisions, le Statec partait d'une très légère hausse du chômage en 2020 et 2021 (sur une base anuelle), explique l'institut nationale de la statistique et des études économiques. Mais la crise pandémique va inéluctablement mener à une hausse du chômage bien plus forte, très probablement à l'image de ce qui avait été constaté lors de la grande récession 2008/2009». Sur ces deux années, le taux de chômage avait ainsi fait un bond de 4,2% en 2007 à 5,4%, rappelle le Statec.

«Mauvais chiffres»

Le régime de chômage partiel, étendu récemment à quasiment l'ensemble des branches marchandes, «devrait encore plus qu'à l'époque joueur son rôle d'amortisseur», prévoit-il.

En ce qui concerne la croissance, le Statec prévoit d'ores et déjà de «mauvais chiffres» pour les premier et second trimestres de 2020, «l'activité ayant à priori dévissé à la fin février». En décembre dernier, l'institut avait déjà indiqué que la croissance du Luxembourg allait ralentir en 2020, et n'atteindre que 2,4%. C'était avant la crise actuelle...

(ol/L'essentiel)

Ton opinion