La croissance du bien-être

Publié

La croissance du bien-être

Le PIB ne doit plus être le seul indicateur de la richesse d'une nation, estime Josept Stiglitz, prix Nobel d'économie et ancien conseiller de Bill Clinton à la Maison-Blanche. Il a remis au gouvernement français un rapport sur le sujet.

Selon lui, le progrès économique et social ne peut plus se résumer aux évolutions du produit intérieur brut (PIB), étalon mondial de la puissance des États qui mesure la production de biens et de services. «Le PIB n’est pas (...) erroné en soi, mais utilisé de façon erronée», quand il est présenté comme «une mesure du bien-être économique», souligne le rapport.

De nouveaux indicateurs doivent être mis en place pour mieux prendre en compte les activités non marchandes, l’accès à la santé ou l’insécurité, tout en reflétant davantage les inégalités.

Ton opinion