La décadence de Kanye West rebondit au Luxembourg

Publié

YeezysLa décadence de Kanye West rebondit au Luxembourg

Malgré les accusations d'antisémitisme qui visent le rappeur, la clientèle luxembourgeoise ne boude pas les produits estampillés Kanye West. Mais son revendeur exclusif au Grand-Duché l'a lâché.

par
Thomas Holzer
Kanye West s'est tristement distingué au cours des dernières semaines.

Kanye West s'est tristement distingué au cours des dernières semaines.

AFP

«Shalom» en guise de message de retour. Jamais avare de provocations, Kanye West peut à nouveau poster sur Twitter, «libéré» par la nouvelle politique de modération d'Elon Musk. Cela ne signifie pas la fin des ennuis pour la superstar, qui assurait il y a trois semaines «avoir perdu 2 milliards de dollars en une journée», conséquence de ses propos à caractère antisémite. Ses collaborations fructueuses avec Balenciaga et Adidas ont été rompues, et c'est tout le petit monde de la mode qui s'est retrouvé bouleversé.

En plus d'avoir été l'un des musiciens les plus influents de ces 15 dernières années, Kanye West s'est en effet imposé comme un créateur hors pair, définissant les tendances. Le Luxembourg n'a pas échappé à la «hype» Yeezy, sneakers Adidas dessinées par le rappeur. Mais ses dernières déclarations abjectes ont changé la donne. La boutique Smets, retailer officiel des Yeezys au Grand-Duché, a, selon nos informations, arrêté de commercialiser les produits estampillés Kanye West. Après liquidation du stock, aucune nouvelle commande n'a été effectuée. Trop sulfureux.

Une image de marque dégradée sans effet, pour l'instant, sur les goûts des «fashionistas»: «Nous n'avons pas observé un réel rejet», glisse un des responsables de la boutique homme. Même constat chez «The Source», magasin spécialisé dans la revente de modèles de sneakers exclusifs, où les Yeezys figurent toujours en bonne place. Les prix n'ont pas bougé – entre 300 et 450 euros la paire – et les fans de sneakers ne boudent pas les produits. «Il y a deux types de clients: ceux qui sont fans de Kanye West, et ceux qui apprécient le modèle pour ce qu'il est (design, confort, légèreté)», explique Daniel, responsable de la boutique.

The Source commercialise plusieurs modèles de Yeezys.

The Source commercialise plusieurs modèles de Yeezys.

L'essentiel

Lui et ses associés n'ont jamais envisagé d'arrêter de commercialiser les Yeezys. «Kanye West demeure un artiste inspirant, un visionnaire pour le streetwear. Ce n'est pas la première fois qu'il raconte n'importe quoi. La seule interrogation concerne le futur de la marque».

D'aucuns se sont notamment interrogés sur la réaction du marché de seconde main, les spéculateurs en herbe espérant une hausse des prix, d'autres craignant une décote vertigineuse. Rien de tout cela ne s'est produit: «Le fait qu'Adidas puisse continuer à commercialiser le modèle a été fondamental», explique l'expert. Et les Yeezys pourraient bien survivre à la chute de leur créateur…

Ton opinion

14 commentaires