Eruption en Islande - trafic aérien – La décision de fermer l'espace aérien est reportée

Publié

Éruption en Islande - trafic aérienLa décision de fermer l'espace aérien est reportée

LUXEMBOURG - Comme dans de nombreux aéroports européens, des avions sont restés sur le tarmac, en raison de nuages de cendres crachés par un volcan islandais. En revanche, l'espace aérien luxembourgeois ne sera pas fermé.

La raison est simple: les nuages de cendres provoqués par l'éruption volcanique en Islande ne passeront au-dessus du Luxembourg qu'entre minuit et 8 heures vendredi matin. Par conséquent, la décision de fermer l'espace aérien est en suspend. Les avions, à l'exception de ceux à destination de la Grande-Bretagne, devraient décoller normalement.

Dans la journée de jeudi, dix-neuf vols au départ et à l'arrivée de Luxembourg ont été annulés dont six à destination de Londres et six en provenance de la capitale britannique.

Du côté de Francfort-Hahn, six vols ont été supprimés à destination de la Grande Bretagne, de l'Irlande, de la Suède et de la Norvège. Un retour à la normale y est attendu dans la soirée.

En France, plusieurs aéroports du nord du pays sont actuellement fermés et tous les vols au départ de Roissy à destination de Londres, de l'Écosse, de Copenhague et d'Oslo sont annulés.

lessentiel.lu

Ce type de nuage contient des particules fines et du dioxyde de souffre et en cas de retombées, de légers problèmes respiratoires seraient susceptibles d’être observés auprès de personnes sensibles (patients avec problèmes respiratoires connus, enfants en bas âge, personnes âgées).

Par mesure de précaution, il est conseillé aux personnes sensibles, de laisser les fenêtres fermées au cours du passage du nuage et de limiter leur séjour à l’extérieur. Il s’agit des mesures générales de précaution applicables lors de pics de pollutions classiques.

Ton opinion