Marc Spautz et Ali Kaes – «La décision prise est non conforme à la loi»

Publié

Marc Spautz et Ali Kaes«La décision prise est non conforme à la loi»

LUXEMBOURG - Les deux députés CSV, mis sur la touche par le LCGB en raison de difficultés financières, estiment que cette situation n'a pas été faite dans les règles de l'art.

Ali Kaes (à d.) et Marc Spautz (au centre) estiment que la décision de les placer en congé sans solde du LCGB n'est «pas conforme à la loi».

Ali Kaes (à d.) et Marc Spautz (au centre) estiment que la décision de les placer en congé sans solde du LCGB n'est «pas conforme à la loi».

Editpress

«Nous considérons que la décision, dont nous sommes respectivement l’objet, et qui a été commentée ces derniers jours par voie de presse, n’est pas conforme à la loi.» C'est dans un communiqué de presse que Marc Spautz et Ali Kaes, tous deux députés CSV et syndicalistes LCGB, ont commenté pour la première fois, jeudi, leur placement en congé sans solde de la part de la direction du syndicat chrétien.

Annonçant qu'ils «regrettaient amèrement la décision», les députés ont fait part de leur volonté de ne «pas prendre part au débat public» lié à la situation financière délicate de leur syndicat. Ils ont toutefois officiellement indiqué qu'ils avaient demandé «la communication des motifs de base» qui ont amené le syndicat chrétien à les pousser sur la touche.

Mardi, le LCGB avait en effet annoncé que ses comptes font état d'une dette de 1,05 million d'euros et que des coupes drastiques allaient être mises en place pour rectifier la situation d'ici à 2015. La plus emblématique de ces mesures avait été la mise en congé sans solde des deux syndicalistes: une mesure qui permettra d'économiser 125 000 euros pas an.

(Jmh/L'essentiel Online)

Ton opinion