États-Unis: La demoiselle d’honneur ouvre les yeux, le futur marié est couché sur elle
Publié

États-UnisLa demoiselle d’honneur ouvre les yeux, le futur marié est couché sur elle

Un trentenaire a été reconnu coupable d’avoir sexuellement agressé une proche de sa future femme, lors d’une fête organisée deux jours avant son mariage.

Daniel Carney et sa femme se sont tout de même mariés.

Daniel Carney et sa femme se sont tout de même mariés.

WNEP

Il a quitté le tribunal avec les menottes. Jeudi, à Stroudsburg (Pennsylvanie), Daniel Carney a été reconnu coupable d’agression sexuelle sur une jeune femme. Il a cependant été acquitté du chef d’accusation de tentative de viol sur une personne inconsciente, rapporte WNEP. «Nous sommes déçus du verdict et interjetterons appel», a d’ores et déjà annoncé Jim Swetz, l’avocat de la victime. Les faits remontent au 30 août 2019, deux jours avant le mariage de Daniel Carney.

Lors d’une fête très arrosée dans un complexe hôtelier de Shawnee on Delaware, le futur marié s’en est violemment pris à l’une des demoiselles d’honneur de sa fiancée. Il l’a attrapée par le bras et l’a poussée dans un vestiaire. La victime a raconté avoir perdu connaissance en raison de son état d’ébriété. Une vive douleur l’a alors réveillée: Daniel était en train de la mordre et de la tripoter. La jeune femme, alors âgée de 29 ans, a de nouveau perdu connaissance et a retrouvé le futur marié couché sur elle en rouvrant les yeux.

Au tribunal, la témoin de la mariée a raconté que l’ambiance de la fête avait changé pendant une session de rafting sur le fleuve Delaware. Au bout d’un moment, le futur marié et ses copains ont demandé à la demoiselle d’honneur de montrer ses seins aux autres navigateurs contre des bières gratuites. Après cela, la victime et Daniel Carney ont disparu. Après les avoir cherchés partout, la future mariée a découvert son fiancé et sa demoiselle d’honneur dans la douche. Elle s’est alors effondrée dans les bras de sa témoin, qui lui a conseillé d’annuler le mariage.

Le futur marié, lui, a envoyé un SMS à la victime pour lui dire qu’il avait fait une «erreur» et qu’il était heureux de se marier. «Je sais que c’est terrible mais ma b*** était sortie dans la douche. Nous ne l’avons jamais fait mais est-ce que tu serais d’accord de prendre la pilule du lendemain, pour qu’on soit certains, juste au cas où?» lui a-t-il notamment écrit. La noce a finalement eu lieu, et la femme de l’accusé a témoigné en sa faveur. Le trentenaire connaîtra sa sentence en juillet.

(joc)

Ton opinion

0 commentaires