Au Luxembourg: La dernière station-service au gaz fermera en 2023

Publié

Au Luxembourg La dernière station-service au gaz fermera en 2023

LUXEMBOURG – Les véhicules au gaz naturel ont toujours eu du mal à s'imposer au Luxembourg. La dernière station-service au gaz naturel comprimé fermera en mars de l'année prochaine.

Le mouvement de fermeture des stations a été enclenché en 2018.

Le mouvement de fermeture des stations a été enclenché en 2018.

Aral

Il ne sera bientôt plus possible de trouver une station-service au gaz au Luxembourg. Aral prévoit ainsi de fermer ses deux dernières stations-services GNC (gaz naturel comprimé), situées au Findel et dans le quartier Merl à Luxembourg, respectivement en octobre 2022 et en mars 2023. C'est ce qu'indique Claude Turmes, le ministre Déi Gréng de l'Énergie, dans une réponse parlementaire.

«Il y a plus de 20 ans, il y avait une volonté politique pour positionner et promouvoir le GNC comme carburant alternatif au Luxembourg, indique Claude Turmes. Le fournisseur de gaz naturel SOTEG, qui entre-temps fait partie du groupe Encevo, a pris l'initiative de construire un certain nombre de stations-services au gaz. Cette initiative était ouverte à tous les exploitants de stations-services intéressés. Cependant, à cette époque, seule la société Aral était intéressée, de sorte que les stations-services GNC ont été créées exclusivement sur ses sites. Jusqu'à six stations-services GNC ont été ouvertes».

Accent sur l'électromobilité

Mais, «malgré de nombreuses initiatives et efforts», les immatriculations nationales cumulées étaient «toujours inférieures à 400 véhicules» et n'étaient donc «à aucun moment économiquement rentables» pour les entreprises concernées. Le ministre note en parallèle que depuis 2016, l'accent politique est «de plus en plus mis» sur l'électromobilité et moins sur le GNC, afin d'obtenir des réductions de CO2 plus rapides dans le secteur des transports.

Ces deux facteurs ont conduit en 2018 l'exploitant à réduire progressivement le nombre de stations-services à zéro.

Combien coûte un véhicule au gaz naturel?

Selon le niveau d'équipement, le prix d'achat d'une voiture roulant au gaz est jusqu'à 3 000 euros plus élevé qu'une voiture à essence, indique Aral sur son site Internet. «Grâce aux frais de carburants beaucoup plus avantageux, l'achat est vite amorti, au bout de 20 000 km et en parcourant de longs trajets», assure l'entreprise pétrolière. Ainsi 1kg de gaz naturel correspondrait à environ 1,5 l d'essence ou 1,3 l de diesel.

(ol)

Ton opinion

14 commentaires