Coronavirus au Luxembourg – La «deuxième vague» est arrivée sur le Luxembourg

Publié

Coronavirus au LuxembourgLa «deuxième vague» est arrivée sur le Luxembourg

LUXEMBOURG - Le directeur de la Santé, Jean-Claude Schmit, a aussi apporté son analyse, mercredi. Selon lui c'est clair, le pays fait face à la «fameuse» deuxième vague.

Jean-Claude Schmit a précisé mercredi que la répartition des infections est «assez diffuse dans toutes les régions du pays».

Jean-Claude Schmit a précisé mercredi que la répartition des infections est «assez diffuse dans toutes les régions du pays».

Julien Garroy

C'est une réalité qu'on ne peut ignorer, le virus circule au Luxembourg et les interventions officielles se sont multipliées ce mercredi. À la conférence de presse commune du Premier ministre et de la ministre de la Santé, s'ajoute une lettre diffusée par le directeur de la Santé, Jean-Claude Schmit, qui fait lui aussi un point sur la situation du Luxembourg. «La courbe épidémiologique indique sans équivoque une recrudescence des nouvelles infections», écrit-il, avant de prendre un peu de recul.

Sans surprise, Jean-Claude Schmit évoque des mesures barrières moins respectées, mais surtout «un contact tracing bien conduit avec isolements des personnes infectées et quarantaines des contacts à haut risque». Pour le directeur de la Santé, le Luxembourg a mis au point une «approche ambitieuse de détection et de contrôle du virus». Une stratégie à double tranchant: «Cela nous pénalise malheureusement maintenant dans les statistiques européennes comparatives et a conduit à certaines restrictions de voyage».

«Le pays européen avec le plus de nouvelles infections par jour»

En effet, comme le Portugal, la France, la Suisse ou certaines régions d'Espagne, le Grand-Duché constate cette remontée des infections depuis la levée du confinement. Sauf que «le Luxembourg est maintenant le pays européen avec le plus de nouvelles infections par jour et unité de population». Pour rappel, 47 personnes étaient hospitalisées mardi, dont 3 en soins intensifs, et le pays compte à ce jour 750 infections actives. Entre lundi et mardi, 100 nouveaux patients ont été testés positifs au coronavirus.

Sans revenir sur ce qu'ont dit Xavier Bettel et Paulette Lenert, Jean-Claude Schmit précise que la répartition des infections est «assez diffuse dans toutes les régions du pays». Face à ce constat, la cellule de crise du ministère de la Santé et de la direction de la Santé a été réactivée. Même si la ministre de la Santé ne l'a pas clairement évoqué de son côté, M. Schmit ne s'en cache pas et l'écrit dans sa circulaire: «Notre pays se trouve actuellement face à une deuxième vague d’infections Covid-19 suite au déconfinement progressif». Selon lui, «les prochains jours nous montreront si le rappel du respect des mesures barrières de ces derniers jours portera ses fruits ou si des restrictions plus sévères seront nécessaires». De nouvelles annonces pourraient être faites dimanche par le gouvernement.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Ton opinion