«Don't say gay»: La dispute entre Disney et le gouverneur de Floride s'envenime

Publié

«Don't say gay»La dispute entre Disney et le gouverneur de Floride s'envenime

Le gouverneur républicain de la Floride a demandé mardi aux parlementaires de son Etat de limiter le statut d'exemption dont bénéficie le parc d'attractions Disney World.

ORLANDO, FL - MARCH 22: Disney employee Nicholas Maldonado holds a sign while protesting outside of Walt Disney World on March 22, 2022 in Orlando, Florida. Employees are staging a company-wide walkout today to protest Walt Disney Co.'s response to controversial legislation passed in Florida known as the “Don’t Say Gay” bill.   Octavio Jones/Getty Images/AFP (Photo by Octavio Jones / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)

Le gouverneur ne digère pas que Bob Chapek, le PDG de Disney, se soit prononcé publiquement contre une loi dont il est à l'origine, interdisant d'enseigner des sujets en lien avec l'orientation sexuelle ou l'identité de genre à l'école primaire.

AFP

Cette dernière initiative de Ron DeSantis, un ambitieux conservateur qui selon les observateurs aimerait utiliser la Floride comme un tremplin pour la Maison Blanche, illustre la dégradation de ses relations avec le géant du divertissement, pourtant un poids lourd économique de sa région.

Le statut spécial dans le collimateur du gouverneur fut octroyé à Disney à l'époque de la construction du site de loisirs dans les années 1960. Il offre au géant du divertissement une large autonomie de gestion locale et l'exempte de la plupart des règlementations de l'État.

ORLANDO, FLORIDA - FEBRUARY 24: Florida Gov. Ron DeSantis speaks at the Conservative Political Action Conference (CPAC) at The Rosen Shingle Creek on February 24, 2022 in Orlando, Florida. CPAC, which began in 1974, is an annual political conference attended by conservative activists and elected officials.   Joe Raedle/Getty Images/AFP (Photo by JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)
American Conservative Union Holds Annual CPAC Conference In Orlando

Ron DeSantis n'apprécie pas les positions de Disney.

AFP

M. DeSantis a demandé aux parlementaires de prolonger quelques jours leur session et de plancher sur «l'élimination de tous les districts spéciaux promulgués en Floride avant 1968», en visant clairement le district attribué à Disney World. Ce parc d'attractions près d'Orlando est parmi les plus visités au monde.

Plus de 75 000 employés

Le gouverneur républicain ne digère pas que Bob Chapek, le PDG de Disney, se soit prononcé publiquement contre une loi dont il est à l'origine, interdisant d'enseigner des sujets en lien avec l'orientation sexuelle ou l'identité de genre à l'école primaire. Ce texte est surnommé par ses opposants «Don't say gay» («Ne parlez pas des gays»).

Les relations n'ont pas toujours été tendues entre Ron DeSantis et Disney, qui emploie notamment plus de 75 000 personnes à Disney World et avait contribué financièrement à la campagne du candidat républicain, sans oublier le camp démocrate. Mais elles ont désormais viré à l'aigre et le géant a suspendu ces financements électoraux.

(AFP)

Ton opinion

2 commentaires