Première au Luxembourg – La e-pétition sur les bourses a été lancée

Publié

Première au LuxembourgLa e-pétition sur les bourses a été lancée

LUXEMBOURG - La première pétition électronique du pays peut être signée depuis ce lundi matin. Elle vise à «garantir l'indépendance des étudiants face à des réformes du système d'aide financière».

La première pétition publique est ouverte à signature.

La première pétition publique est ouverte à signature.

Editpress

À 18h, la pétition numéro 329 lancée lundi matin recueillait déjà plus de 900 signatures. Il s'agit de la première pétition électronique lancée sur le site de la Chambre des députés. Elle a pour but de «garantir l'indépendance des étudiants face à des réformes du système d'aide financière». Pour ce faire, la pétition réclame que le montant de base des bourses soit augmenté et que davantage de personnel soit embauché au CEDIES.

Pour rappel, la nouvelle réforme des bourses prévoit que chaque étudiant touche au moins 2 000 euros par an. La pétition déposée par Sven Clement, président du PiratePartei, voudrait que le montant de base soit égal à celui des allocations (soit environ entre 3 600 et 5 300 euros par an et par enfant).

Une autre pétition sur les bourses

Si cette pétition récolte au moins 4 500 signatures, elle donnera lieu à un débat public. Un maximum de six pétitionnaires pourront alors discuter directement avec la commission de l'Enseignement supérieur et le ministre compétent, à savoir Claude Meisch.

Une autre pétition électronique sur les bourses sera lancée lundi prochain. Déposée par le LCGB, elle réclame que le montant de base des bourses soit fixé à 4 000 euros et que le fait de payer un loyer soit un critère clé. À noter que les e-pétitions peuvent être signées par toute personne de plus de 15 ans inscrite au registre national des personnes physiques. Ce qui exclut donc les non-résidents...

(FR/L'essentiel)

Bientôt d'autres e-pétitions

D'autres pétitions électroniques vont pouvoir être signées dès lundi prochain. En effet, les pétitions 333 à 339 ont été jugés recevables. Il s'agit de la pétition contre le tram (333), pour un ajustement de la hauteur des trottoirs (334), pour l’introduction d’un revenu de base universel (335), pour une étude évaluant les paramètres de la «fonction d’utilité» conditionnant le «modal-split» (336), sur les services multimédias ayant leur siège à Luxembourg (337), pour une subvention de la mobilité 100% électrique à 2 roues (338), et pour un système d’aides financières compétitif, équitable et socialement juste pour les études supérieures (339).

Ton opinion