Mesure de sécurité – La F1 adopte un nouveau dispositif de protection

Publié

Mesure de sécuritéLa F1 adopte un nouveau dispositif de protection

Le système de protection frontale appelé halo sera installé sur les monoplaces de Formule 1 à partir de la saison prochaine, a indiqué la FIA.

Scuderia Ferrari's driver Kimi Raikkonen tests the so-called halo cockpit protection device during first practice session of the Formula One Brazilian Grand Prix , in Sao Paulo, Brazil on November 11, 2016.  / AFP PHOTO / Miguel SCHINCARIOL

Scuderia Ferrari's driver Kimi Raikkonen tests the so-called halo cockpit protection device during first practice session of the Formula One Brazilian Grand Prix , in Sao Paulo, Brazil on November 11, 2016. / AFP PHOTO / Miguel SCHINCARIOL

AFP/Miguel Schincariol

Toutes les monoplaces de Formule 1 seront équipées dès 2018 du système de protection frontale du cockpit baptisé halo, a annoncé la Fédération internationale de l'automobile (FIA) à l'issue d'une réunion du Groupe Stratégique de la F1 mercredi. «Suite à l'accord unanime du Groupe Stratégique, en juillet 2016, pour introduire une protection frontale supplémentaire pour la Formule 1 et le soutien répété des pilotes, la FIA confirme l'introduction du halo pour 2018», indique le communiqué.

Développé par la Scuderia Ferrari, le halo est un arceau en carbone fixé à la carrosserie derrière le volant et de part et d'autre du casque du pilote. Comme d'autres systèmes de protection à l'étude ces dernières années, il a pour but d'éviter que le pilote ne reçoive des débris à la tête après un accident. «Avec le soutien des équipes, certaines caractéristiques de son design seront plus encore améliorées», précise la FIA.

La majorité des écuries étaient opposées à ce dispositif de sécurité, ce qui avait eu pour effet d'empêcher son installation sur les voitures pour la saison 2017. Beaucoup de pilotes se sont également montrés hostiles à ce changement, en estimant que l'ajout de cet appendice revenait à courir dans un cockpit fermé et dénaturait ainsi leur sport. Lors du récent Grand Prix de Grande-Bretagne, le pilote Ferrari Sebastian Vettel avait testé à Silverstone un autre dispositif, sous la forme d'un bouclier transparent en polycarbonate assez similaire à celui proposé par l'écurie Red Bull, mais son essai ne s'était pas vraiment montré concluant.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion