Alec Baldwin – La famille de la victime porte plainte

Publié

Alec BaldwinLa famille de la victime porte plainte

L’avocat du mari et du fils Halyna Hutchins, tuée par une balle sortie d’un revolver manipulé par le célèbre acteur, critique les mesures d’économie et a annoncé demander des indemnités «substantielles».

Brian Panish, avocat de l’époux et du fils d’Halyna Hutchins, a critiqué le «comportement dangereux» d’Alec Baldwin.

Brian Panish, avocat de l’époux et du fils d’Halyna Hutchins, a critiqué le «comportement dangereux» d’Alec Baldwin.

REUTERS

La famille d’une cinéaste tuée par le tir accidentel d’un revolver sur le tournage du western «Rust» a porté plainte, mardi, contre l’acteur Alec Baldwin, réclamant des dommages et intérêts «substantiels», ont annoncé ses avocats. Au moment du drame, le 21 octobre, dans un ranch de Santa Fe (Nouveau-Mexique), Alec Baldwin manipulait un revolver tandis qu’il travaillait une scène avec la directrice de la photographie Halyna Hutchins. On lui avait présenté l’arme comme étant inoffensive, car elle était censée ne contenir que des balles factices, mais le coup était parti, blessant mortellement la cinéaste de 42 ans.

Brian Panish, qui représente l’époux et le fils d’Halyna Hutchins, a notamment mis en cause, lors d’une conférence de presse, mardi, le «comportement dangereux» d’Alec Baldwin. Il a aussi accusé les mesures d’économies décidées par l’acteur et les autres producteurs du western à petit budget d’avoir abouti à la mort d’Halyna Hutchins.

Quinze critères «ignorés»

L’avocat a cité une liste recensant selon lui «au moins 15 critères» en vigueur dans l’industrie du cinéma, qui ont été ignorés sur le tournage de «Rust» par la production. Brian Panish estime notamment qu’un revolver factice aurait dû être employé plutôt qu’une arme opérationnelle et qu’il n’y avait pas d’individu qualifié pour manipuler les armes à feu au moment de l’accident. Il a enfin déploré le fait que l’équipe n’ait pas été dotée d’équipements de protection, comme c’est le cas lors du tournage de certaines scènes nécessitant le tir de cartouches à blanc.

La plainte a été déposée dans l’État du Nouveau-Mexique, où le décès d’Halyna Hutchins est survenu. Interrogé sur le montant des indemnités que la famille allait demander, Brian Panish a répondu: «Nous pensons qu’il va être substantiel».

Cette plainte s’ajoute à de nombreuses autres procédures civiles déjà engagées ces derniers mois par des membres de l’équipe du film. Au mois de novembre, le chef éclairagiste Serge Svetnoy avait porté plainte pour «négligence» contre l’acteur, la production et l’armurière du tournage, Hannah Gutierrez-Reed.

Cette dernière a elle-même porté plainte, le mois dernier, contre l’homme qui avait fourni les munitions utilisées sur le tournage, l’accusant d’avoir laissé des balles réelles parmi les cartouches factices.

«Ni coupable, «ni responsable»

Une enquête criminelle est parallèlement toujours en cours. Les policiers cherchent notamment à savoir comment des munitions réelles ont pu se trouver sur le tournage, ce qui est en théorie formellement interdit. Aucune arrestation n’a eu lieu à ce jour dans ce dossier, mais des poursuites pénales ne sont pas exclues au cas où des responsabilités sont établies, avaient souligné, peu après le drame, les services de la procureure de Santa Fe.

Dans un entretien avec la chaîne ABC, Alec Baldwin a déclaré ne se sentir ni coupable ni même «responsable» de la mort d’Halyna Hutchins, assurant que celle-ci lui avait demandé de pointer vers elle son revolver, censé être totalement inerte.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion