Journaliste décapité – La famille de Sotloff défie le chef de l’Etat islamique

Publié

Journaliste décapitéLa famille de Sotloff défie le chef de l’État islamique

Les proches du deuxième journaliste américain décapité par les djihadistes de l’État islamique ne se résignent pas dans le rôle de victimes et souhaitent un débat sur les enseignements du Coran.

Les proches de Steve Sotloff, comme ici l'ancien sportif Chris Nault, assurent vouloir engager un débat avec Abou Bakr al-Baghdadi, «calife» autoproclamé de l’État islamique.

Les proches de Steve Sotloff, comme ici l'ancien sportif Chris Nault, assurent vouloir engager un débat avec Abou Bakr al-Baghdadi, «calife» autoproclamé de l’État islamique.

Keystone

«Steve est mort en martyr au nom d'Allah», a ajouté Barak Barfi, ami du journaliste et porte-parole de ses parents. Le journaliste avait été capturé en août 2013. La vidéo de sa décapitation a été mise en ligne mardi soir. L'enregistrement a été authentifié par les services américains et le président Barack Obama a promis de «détruire» le groupe qui contrôle de vastes portions des territoires syrien et irakien.

Dans une déclaration aux journalistes devant la maison de la famille du journaliste, près de Miami, Barak Barfi, a déclaré en arabe que «Steve est mort en martyr au nom d'Allah». Ce spécialiste du monde arabe à la New America Foundation, s'est ensuite adressé directement à Abou Bakr al-Baghdadi, le «calife» autoproclamé de l’État islamique. «Malheur à vous. Vous avez dit que le mois de ramadan était le mois de la miséricorde. Où est votre miséricorde? (…) Allah n'aime pas l'agresseur et je suis prêt à débattre avec vous. Je n'ai pas de sabre à la main, je suis prêt à réfuter vos réponses», a déclaré M. Barfi.

Steven Sotloff, journaliste indépendant, couvrait le Proche-Orient notamment pour l'hebdomadaire Time et la revue Foreign Policy. Il était âgé de 31 ans. «Steve n'était pas un héros», a souligné sa famille dans la déclaration lue par son porte-parole. «Comme chacun d'entre nous, il n'était qu'un homme en quête du bien qui se cache dans un monde de ténèbres».

(L'essentiel/ats)

Ton opinion