Pays-Bas: La famille royale des Pays-Bas huée par la foule

Publié

Pays-BasLa famille royale des Pays-Bas huée par la foule

Le carrosse du roi Willem-Alexander et de la reine Máxima a été copieusement sifflé à La Haye, mardi.

La famille royale ne fait pas l'unanimité.

La famille royale ne fait pas l'unanimité.

AFP

Dure journée pour la monarchie néerlandaise mardi, «Jour du Prince» aux Pays-Bas, durant laquelle le roi prononce le discours du Trône et ouvre la cession parlementaire. Certains avaient décidé de profiter du passage du roi à La Haye pour faire connaître leur mécontentement: des cris et des huées ont ainsi retenti sur le passage du couple royal.

Pas vraiment surprenant selon nos confrères de 7sur7.be qui rappellent qu'une enquête a révélé il y a quelques mois que les Néerlandais n'avaient jamais eu aussi peu confiance en leur monarchie: à peine 56% affichaient leur soutien à la famille royale. Du jamais vu. Beaucoup estiment que la dotation du roi (plus de 6 millions d'euros) est beaucoup trop élevée.

Dans son discours, le roi a dénoncé l'augmentation de la pauvreté et des incertitudes. «Il est douloureux que de plus en plus de personnes aux Pays-Bas aient du mal à payer leur loyer, leurs courses, leur prime de santé ou leur facture d'énergie», a-t-il indiqué, avant d'annoncer que le gouvernement allait débloquer une enveloppe de près de 18 milliards pour soutenir les ménages modestes.

AFP

Le gouvernement néerlandais a en effet présenté mardi un plan de 17,2 milliards d'euros dans le budget 2023. «Les factures d'énergie ont fortement augmenté cette année et resteront élevées dans l'attente du plafonnement annoncé des prix. Beaucoup de gens se demandent s'ils pourront les payer». Avec une enveloppe de 17,2 milliards d'euros pour 2023, «le gouvernement veut atténuer au maximum les effets négatifs d'une inflation élevée».

Il s'agit «de protéger un groupe croissant de ménages vulnérables» et «d'offrir des perspectives aux (personnes à) bas et moyens revenus», a-t-il ajouté. Le gouvernement bénéficie d'une cote de popularité encore plus faible que celle du roi: selon un sondage EenVandaag, seulement 15% des 30 000 répondants ont encore confiance dans le gouvernement.

(mc/AFP)

Ton opinion

2 commentaires