Débat en Sarre – La fermeture de Cattenom fait toujours parler
Publié

Débat en SarreLa fermeture de Cattenom fait toujours parler

SAARBRÜCKEN - Les élus sarrois sont unanimes: la centrale de Cattenom doit être supprimée du réseau. Mais la forme alimente toujours le débat.

Le ministre sarrois de l'Environnement, Reinhold Jost, a souligné la nécessité de cet arrêt de Cattenom, mais a rappelé que la décision appartenait à la France.

Le ministre sarrois de l'Environnement, Reinhold Jost, a souligné la nécessité de cet arrêt de Cattenom, mais a rappelé que la décision appartenait à la France.

Le débat autour de la centrale nucléaire française de Cattenom, proche de la frontière allemande, a mené à un conflit politique en Sarre. Hubert Ulrich, chef du groupe parlementaire Vert, appelait mercredi à un plus fort engagement du gouvernement national afin de procéder à la fermeture du site. Selon lui, la ministre-présidente du Land de Sarre, Annegret Kramp-Karrenbauer, devrait exercer davantage de pression sur le gouvernement fédéral pour pousser la chancelière Angela Merkel à négocier avec Paris. Le Luxembourg, de son côté, est également favorable à l'arrêt de la centrale de Cattenom.

La décision appartient à la France

Mais le ministre sarrois de l'Environnement, Reinhold Jost, reproche au chef des «verts» de mettre en danger le consensus entre tous les partis en Sarre: «Qu'attendez-vous, M. Ulrich? Que nous allions avec la police anti-émeute sarroise et débranchions la prise?» Jost a souligné la nécessité de cet arrêt de Cattenom, mais a rappelé que la décision appartenait à la France. Mais le pays refuse pour l'heure, malgré les lacunes de Cattenom évoquées par l'Agence de sûreté nucléaire.

(L'essentiel/dpa)

Ton opinion