Coronavirus: La fin de la pandémie est en vue, mais encore loin

Publié

CoronavirusLa fin de la pandémie est en vue, mais encore loin

Le chef de l’Organisation mondiale de la santé a expliqué jeudi que si la fin de la pandémie s’approche, elle n’est pas encore à bout touchant.

Tedros Adhanom Ghebreyesus est le directeur général de l’OMS.

Tedros Adhanom Ghebreyesus est le directeur général de l’OMS.

AFP

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a affirmé jeudi que la fin de la pandémie de Covid-19 était certes en vue mais encore loin, modérant ainsi ses propos tenus la semaine dernière.

«Nous avons passé deux ans et demi dans un long et sombre tunnel, et nous commençons tout juste à entrevoir la lumière au bout de ce tunnel», a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse depuis New York, où il assiste à la réunion de l’Assemblée générale des Nations unies. «Mais on en est encore loin, et le tunnel est encore sombre, avec de nombreux obstacles qui pourraient nous faire trébucher si nous ne faisons pas attention», a-t-il ajouté.

La fin de la pandémie en vue

Les propos du Dr Tedros tranchent avec ceux du président américain Joe Biden, qui, lors d’une interview diffusée dimanche, a affirmé que la pandémie était «terminée» aux États-Unis. Mais le Dr Tedros avait lui aussi adopté un ton plus optimiste la semaine dernière.

Il a tenté de s’en expliquer jeudi: «Lors des points de presse des deux dernières semaines, j’ai dit que la pandémie n’était pas terminée, mais que la fin était en vue» et «les deux sont vrais». «Être capable de voir la fin ne signifie pas que nous sommes au bout du chemin», a-t-il dit.

«Mettre fin à cette urgence»

Interrogé sur les propos tenus par le président américain, la Dr Maria Van Kerkhove, responsable technique de la gestion de l’épidémie de Covid-19 à l’OMS, a souligné que l’objectif de l’organisation était de «mettre fin à cette urgence partout» tout en reconnaissant que la situation épidémiologique pouvait être différente selon les pays.

Selon le Dr Tedros, le nombre de décès signalés chaque semaine dans le monde continue de baisser et ne représente plus que 10% de ce qu’il était au pic de janvier 2021. En outre, dans la plupart des pays, les restrictions ont pris fin et les deux tiers de la population mondiale est vaccinée, dont les trois quarts des agents de santé et des personnes âgées.

«Mais 10 000 décès par semaine, c’est 10 000 de trop», a-t-il dit. «Nous avons tous besoin d’espérer que nous pouvons – et que nous allons – arriver au bout du tunnel et laisser la pandémie derrière nous. Mais nous n’y sommes pas encore», a-t-il assuré. Selon les statistiques en ligne de l’OMS, la pandémie de Covid-19 a fait plus de 6,5 millions de morts dans le monde.

(AFP)

Ton opinion

3 commentaires