A Luxexpo – La Foire de Printemps a ouvert ses portes
Publié

À LuxexpoLa Foire de Printemps a ouvert ses portes

LUXEMBOURG - La Foire de Printemps 2015 a été officiellement inaugurée samedi matin. Les premiers visiteurs ont déjà débuté leurs prospections.

Sans surprise, la Foire de Printemps fait encore figure cette année de rendez-vous incontournable pour les acteurs du commerce au Luxembourg. Les discours politiques aux messages clairs et les traditionnels roulements de tambours l'ont illustré, s'il en était besoin. Plus de 300 professionnels, répartis sur six pavillons y représentent 26 secteurs d'activités.

Parmi eux, les producteurs de vins, bien décidés à gagner une nouvelle clientèle locale. « Il y a beaucoup de jeunes qui assistent aux dégustations. C'est un potentiel à ne surtout pas négliger», explique Ruth Herber, une professionnelle du secteur. «Même si la part des ventes est marginale dans l'année, la foire est fondamentale pour la promotion. C'est même le rendez-vous essentiel. Le côté traditionnel plaît aux visiteurs», appuie Denis Schumacher, responsable d'un stand de vin.

«Amusant pour les enfants et intéressant pour les parents»

Pour Moustapha Raheem, responsable commercial d'un stand de téléphonie mobile, il n'y a «que peu d'endroits où les entreprises peuvent toucher autant de personnes en une seule fois». «C'est le moment de parler à la base luxembourgeoise. Les gens viennent du Nord spécialement pour la foire», poursuit-il. Côté clientèle justement, les premiers visiteurs semblent avoir apprécié le nouveau parcours thématique remplis d'animations et de jeux. «L’événement est amusant pour les enfants et intéressant pour les parents. Tout le monde y gagne. Nous y participons chaque année. Je suis un grand amateur de nouvelles technologies. C'est l'occasion de découvrir toutes les nouveautés dans le domaine», s'enthousiasme Paul, 37 ans, de Luxembourg-Ville.

Cette première matinée a également été marquée par le discours d'inauguration d’Étienne Schneider. Un discours empreint d’optimisme concernant la santé de l'économie luxembourgeoise, portée par une «croissance supérieure à 3%». Le ministre de l’Économie souhaite notamment impulser le «Luxembourg 3.0», soit une poursuite de la politique de diversification économique décidée il y a dix ans.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion