Publié

Aux frontièresLa France assouplit certaines restrictions

La France a mis en place de nouvelles dérogations pour les gardes d'enfant et les visites en Ehpad aux frontières.

Le dossier des travailleurs saisonniers réclamés à grand cri par le monde agricole, reste encore à trancher.

Le dossier des travailleurs saisonniers réclamés à grand cri par le monde agricole, reste encore à trancher.

AFP/Sebastien Bozon

La France assouplit certaines restrictions aux frontières avec les pays de l'espace européen (Union européenne, espace Schengen, Royaume-Uni), en permettant l'exercice du droit de garde d'un enfant ou la visite d'un parent dans un Ehpad, a-t-on appris mercredi.

Ces nouvelles dérogations qui devront faire l'objet d'une justification, visent «l'exercice du droit de garde, de visite ou d'hébergement d'un enfant», «la poursuite de la scolarité», «la visite d'un parent dans un Ehpad ou à un enfant dans une institution spécialisée», a-t-on précisé au ministère de l'Intérieur.

Dérogations supplémentaires

Elles concernent également les visites entre conjoints. Christophe Castaner avait laissé entrevoir jeudi, que des dérogations supplémentaires seraient rendues possibles pour franchir les frontières intérieures, lors de la présentation du plan de déconfinement par le gouvernement.

Le dossier des travailleurs saisonniers réclamés à grand cri par le monde agricole, reste encore à trancher. Les restrictions aux frontières de la France avec les pays de l'espace européen (Union européenne, espace Schengen, Royaume-Uni) ont été «prolongées jusqu'au 15 juin au moins» et les frontières avec les pays non-européens «resteront fermées jusqu'à nouvel ordre», avait par ailleurs affirmé le ministre de l'Intérieur.

Outre-Rhin, le ministre de l'Intérieur, Horst Seehofer, a affirmé mercredi, que l'Allemagne visait une levée à la mi-juin des restrictions de circulation mises en place à ses frontières pour endiguer la pandémie de nouveau coronavirus.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion