Hypothèse envisagée – La France pourrait rétablir le contrôle aux frontières

Publié

Hypothèse envisagéeLa France pourrait rétablir le contrôle aux frontières

La France n'«hésitera pas» à rétablir temporairement le contrôle aux frontières, comme elle l'a déjà fait et comme vient de le faire l'Allemagne, a affirmé mercredi Manuel Valls.

Manuel Valls a indiqué que le rétablissement temporaire des contrôles aux frontières était une hypothèse.

Manuel Valls a indiqué que le rétablissement temporaire des contrôles aux frontières était une hypothèse.

AFP

«Nous avons déjà rétabli ce printemps des contrôles temporaires à la frontière franco-italienne. Et nous n'hésiterons pas à le faire de nouveau comme les règles de Schengen le permettent à chaque fois que les circonstances l'imposent, si c'est nécessaire dans les prochains jours ou prochaines semaines», a déclaré le chef du gouvernement français dans son discours à l'Assemblée nationale lors du débat sur l'accueil des migrants et des réfugiés.

Le Premier ministre a de nouveau plaidé pour une meilleure coopération européenne, avec la répartition des demandeurs d'asile entre les pays et des frontières extérieures de l'Union européenne qui soient «tenues». «Nos frontières externes doivent être tenues, tenues oui, et collectivement. La situation de la Grèce le montre chaque jour, tout comme la décision prise, dimanche, par l'Allemagne et d'autres pays de rétablir temporairement des contrôles à ses frontières. Et je le répète: nous n'hésiterons pas à prendre ce type de décision», a déclaré M. Valls devant les députés.

Le Premier ministre a défendu un «renforcement» de Schengen, l'espace de libre circulation des biens et des personnes de l'UE. «Schengen, c'est la libre circulation des personnes. Il s'agit d'un élément de notre identité, et de notre sécurité. Mais Schengen, c'est aussi le contrôle des frontières externes, sinon, cela ne marche pas», a-t-il dit. Après avoir débattu mardi d'une intervention militaire française en Syrie, députés et sénateurs poursuivent ce mercredi sur «l'accueil des réfugiés en France et en Europe», un débat, toujours sans vote, que la droite veut élargir à la libre-circulation dans l'espace Schengen.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion