Australie – La France remporte un contrat de sous-marins

Publié

AustralieLa France remporte un contrat de sous-marins

Le spécialiste français du naval de défense a remporté mardi, face à ses concurrents allemand et japonais, un contrat estimé à 34 milliards d'euros.

Le groupe français, basé à Cherbourg, se voit confier la construction de la prochaine génération de sous-marins australiens. Les 12 vaisseaux seront construits en Australie, un point crucial pour les autorités de Canberra. Le colossal contrat est évalué à 50 milliards de dollars australiens (34,5 milliards d'euros) sur 50 ans. DCNS, filiale à 35% de l'équipementier Thales, était en compétition avec l'allemand Thyssenkrupp Marine Systems (TKMS) et un consortium japonais.

Le constructeur français va fournir à l'Australie une version hybride (diesel-électrique) de son sous-marin à propulsion nucléaire Barracuda (5 000 tonnes). Ils seront construits dans l'État d'Australie méridionale, a indiqué Malcolm Turnbull.

TKMS avançait une version agrandie de son Type 214 de 2 000 tonnes. Le consortium japonais formé par l'État, Mitsubishi Heavy Industries. Kawasaki Heavy Industries, présentait, lui, une variante du Soryu (4 000 tonnes), qui utilise des batteries lithium-ion.

«Choix historique»

«Les recommandations de notre commission d'évaluation, du ministère de la Défense et des experts (...) étaient sans équivoque sur le fait que l'offre française était la mieux à même de satisfaire les demandes spécifiques de l'Australie», a déclaré Malcolm Turnbull à des journalistes à Adélaïde, la capitale de l'Australie méridionale.

La France s'est également réjouie de ce nouveau succès pour son industrie d'armement, parlant de choix «historique». «Il marque une avancée décisive dans le partenariat stratégique entre les deux pays, qui vont coopérer durant 50 années sur l'élément majeur de souveraineté que représente la capacité sous-marine», a souligné le président François Hollande, dans un communiqué. «Ce nouveau succès sera créateur d'emplois et de développement en France comme en Australie», a-t-il assuré.

Une entrée en service en 2027

Ce contrat est la plus importante commande militaire passée par l'Australie. Les douze engins devront remplacer les sous-marins actuels de la classe Collins fonctionnant au diesel et à l'électricité. Ils seront «les vaisseaux les plus sophistiqués construits dans le monde», a souligné Malcolm Turnbull.

L'entrée en service des nouveaux sous-marins est prévue en 2027. Outre les sous-marins, le contrat porte sur une enveloppe globale sur 50 ans comprenant notamment les infrastructures, la maintenance et la formation des équipages.

(L'essentiel/nxp/afp)

Ton opinion