Données Numéricable – «La fuite concerne 150 clients au Luxembourg»

Publié

Données Numéricable«La fuite concerne 150 clients au Luxembourg»

LUXEMBOURG - La mise en ligne, mercredi, de données privées de quelque 6 000 clients Numéricable ne concerne pas que les Belges. Des résidents du Grand-Duché sont également touchés.

Une plainte auprès de la Computer Crime Unit de la police belge a été déposée par Numéricable Luxembourg pour la mise en ligne de données personnelles de 150 clients au Grand-Duché.

Une plainte auprès de la Computer Crime Unit de la police belge a été déposée par Numéricable Luxembourg pour la mise en ligne de données personnelles de 150 clients au Grand-Duché.

AFP

«Les données mises en ligne par les hackers ne concernent pas uniquement les clients belges de Numéricable, nous possédons une liste de 150 noms de clients du Grand-Duché parmi les victimes, indique jeudi, Luis Mateus, directeur de Numéricable Luxembourg, contacté par L'essentiel Online. Aucune donnée bancaire, information de facturation ou détail sur le type d'abonnement n'a été collecté par les pirates. Seuls les noms, les adresses et les numéros de téléphone de personnes qui se sont abonnés récemment ou qui ont fait des demandes d'informations via notre site ont été mis en ligne».

Comme en Belgique donc, les hackers du groupe Rex Mundi ont profité d'une faille de sécurité sur le site du câbloopérateur - et non dans la base de données clients - pour mettre la main sur ces données personnelles. Des informations que les hackers avaient tenté de marchander en proposant à la société de ne pas mettre en ligne contre le versement d'une rançon. Selon la presse belge, Rex Mundi aurait demandé quelque 20 000 euros. Le refus de Numéricable de verser cette somme a donc abouti à la mise en ligne des données.

«Tout comme notre direction en Belgique, nous avons porté plainte auprès de la Computer Crime Unit de la police belge, précise Luis Mateus. Pour nos nouveaux clients concernés par cette affaire, nous allons faire un geste. Cela se fera au cas par cas: cela pourra être la gratuité de chaînes supplémentaires ou un geste envers certaines options, en fonction du type d'abonnement souscrit. Nous sommes d'ailleurs en train de contacter les personnes concernées».

(Jmh/L'essentiel Online)

Ton opinion