La genèse selon The Flaming Lips

Publié

La genèse selon The Flaming Lips

La bande à Wayne Coyne retourne à la source de l'existence avec «Embryonic», album qui sent le concept et les idées biscornues à mille lieues.

Quand on fait abstraction du côté «arty», on constate qu'écouter les Lips a quelque chose d'addictif. On n'a beau ne pas accrocher tout de suite, on sait qu'on ne rangera pas cette galette avant d'avoir appris à planer sur «Impulse» ou apprécié la poésie de «I Can Be a Frog».

Plus déjanté que «At War With The Mystics» (2006), «Embryonic» vise le cur et non le porte-feuille. kwt

Ton opinion