Après l'attentat de Manchester – La Grande-Bretagne craint une réplique imminente
Publié

Après l'attentat de ManchesterLa Grande-Bretagne craint une réplique imminente

La Première ministre britannique Theresa May a annoncé, mardi soir, que l'état d'alerte terroriste était porté à son niveau maximal après l'attentat suicide de Manchester.

L'état d'alerte terroriste a été porté du niveau «grave» au niveau «critique», le plus élevé.

L'état d'alerte terroriste a été porté du niveau «grave» au niveau «critique», le plus élevé.

AFP

«Nous ne pouvons ignorer la possibilité qu'un groupe d'individus plus large soit lié à l'attentat de Manchester», a déclaré Theresa May, qui a également annoncé le déploiement de l'armée pour épauler la police. L'état d'alerte terroriste a été porté du niveau «grave» au niveau «critique», le plus élevé, qui signifie qu'une attaque est considérée comme imminente. Des soldats seront initialement déployés en mission de surveillance sur des endroits fixes et pourraient aussi être envoyés pour patrouiller des gares ou des aéroports, des concerts et des événements sportifs.

La police a progressé dans son enquête. «L'homme soupçonné d'avoir commis l'atrocité de la nuit dernière a été identifié sous le nom de Salman Abedi, 22 ans», a déclaré le commissaire de police Ian Hopkins. L'attentat, commis lundi soir à l'issue d'un concert de la chanteuse pop américaine Ariana Grande à la Manchester Arena, a été revendiqué mardi par l'organisation jihadiste État islamique (EI). L'organisation a menacé de commettre d'autres attentats alors qu'à Manchester, les gestes de solidarité se sont multipliés, comme les dons de sang, les cafés offerts ou les taxis gratuits.

Une veillée s'est tenue en fin de journée mardi, de nombreux habitants accrochant des messages aux réverbères et déposant fleurs et bougies.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion