David Cameron persiste – «La Grande-Bretagne ne paiera pas»

Publié

David Cameron persiste«La Grande-Bretagne ne paiera pas»

La Grande-Bretagne ne paiera pas les 2 milliards d'euros de contribution au budget européen le 1er décembre, a répété lundi David Cameron, malgré les menaces d'amendes de la Commission européenne.

«Nous allons nous battre par tous les moyens possibles», a déclaré le Premier ministre britannique.

«Nous allons nous battre par tous les moyens possibles», a déclaré le Premier ministre britannique.

AFP

«La Grande-Bretagne ne paiera pas les 2 milliards d'euros à quiconque le 1er décembre et nous rejetons le montant de ce paiement. Nous allons nous battre par tous les moyens possibles», a déclaré le Premier ministre britannique devant le Parlement. «Le montant et le calendrier de cette demande sont inacceptables. Des ajustements sont faits tous les ans. Mais il n'est encore jamais arrivé qu'on demande deux milliards d'euros, soit 20% de notre contribution nette de l'an dernier», a continué M. Cameron.

La contribution du Royaume-Uni pour 2014 a été rallongée de 2,1 milliards d'euros avec la prise en compte des chiffres révisés de son PIB. «Deux milliards d'euros, c'est plus que la contribution brute de certains pays. Ce n'est pas de la petite monnaie, c'est l'argent du contribuable britannique», a ajouté le Premier ministre, confronté dans son pays à la pression croissante des europhobes du parti populiste Ukip, à l'approche des élections législatives prévues l'an prochain.

David Cameron, qui s'est prévalu du «soutien de l'Italie, des Pays-Bas, de Malte, la Grèce et d'autres», a ainsi confirmé ses propos de vendredi à Bruxelles. Il y avait, lors d'une conférence de presse, exprimé sa «colère» après la demande «inacceptable» de Bruxelles d'une rallonge au budget 2014 de l'UE. Depuis, la Commission européenne a répliqué en expliquant d'abord que cette demande de rallonge n'était en rien une surprise, puis en menaçant la Grande-Bretagne de pénalités si elle refusait de s'acquitter de sa contribution. «La loi impose aux États de verser leur contribution au budget européen le 1er décembre. Si cela n'est pas fait, la Commission peut imposer des amendes», a déclaré lundi le commissaire au Budget, Jacek Dominik, lors d'un point de presse.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion