Santé – La grippe pointe le bout de son nez au Luxembourg

Publié

SantéLa grippe pointe le bout de son nez au Luxembourg

LUXEMBOURG - Alors que la France est confrontée à une véritable épidémie depuis Noël, le virus commence tout juste à se répandre au Grand-Duché.

Il n'est pas trop tard pour se faire vacciner contre la grippe.

Il n'est pas trop tard pour se faire vacciner contre la grippe.

DPA

Les cas de grippe en France sont passés du simple au double en une semaine, entre Noël et Nouvel An. Et désormais l’Hexagone se trouve face à une véritable épidémie. Le Grand Est fait néanmoins partie des régions les plus épargnées en France. Le Luxembourg, pour sa part, contient également l’épidémie pour l’instant.

Pendant la semaine du 18 au 24 décembre, «l’activité clinique de la grippe était à un niveau bas», indique le réseau Sentinelle de surveillance de la grippe, dont les données sont analysées au Laboratoire national de santé. Deux cas de grippe de type A ont été détectés, faisant suite au cas de grippe B de la semaine précédente.

55 000 vaccins vendus lors du précédent épisode grippal

Les autorités luxembourgeoises recommandent toujours aux personnes les plus vulnérables de se faire vacciner. Il s’agit des personnes âgées de plus de 65 ans ou encore des adultes et enfants souffrant de maladies chroniques des poumons et du cœur. Quinze jours après la vaccination, le système immunitaire est en effet prêt pour lutter pendant six mois.

Lors du précédent épisode grippal, 55 006 vaccins ont été vendus par les grossistes luxembourgeois en médicaments entre mi-2016 et mi-février 2017. Cela correspond à la protection de près de 10% de la population luxembourgeoise. Au Grand-Duché, on estime qu'entre 25 000 et 50 000 personnes en moyenne sont touchées chaque année par le virus.

(L'essentiel)

Ton opinion