Au Luxembourg: La grosse galère des Français en quête de passeport

Publié

Au LuxembourgLa grosse galère des Français en quête de passeport

LUXEMBOURG – Les services consulaires français au Luxembourg croulent sous les demandes de rendez-vous, et les usagers ne cachent plus leur mécontentement.

par
Thomas Holzer

«Désastre», «catastrophique», «jamais disponible». Un petit détour par les commentaires Google sous la page de l'ambassade de France au Luxembourg illustre la défiance des citoyens français vis-à-vis de leurs services consulaires. Depuis plusieurs mois, les Français du Grand-Duché connaissent les pires difficultés à obtenir un rendez-vous pour renouveler leurs pièces d'identité. Une situation «inacceptable» pour Romain*, interrogé par L'essentiel: «Il y a dix ans, j'avais récupéré mon passeport en un coup de fil. Aujourd'hui, je n'arrive même pas à le demander! Certaines personnes ont été empêchées de partir en vacances à cause de ce problème».

Une situation malheureuse que «regrette» Patrick Soutif, consul adjoint, interrogé par L'essentiel. «C'est un souci général qui ne concerne pas que notre ambassade, lié notamment au ''rattrapage'' des années Covid». La conséquence aussi de la mise en place de la nouvelle carte d'identité. En comparaison à 2019, les demandes pour les cartes nationales d'identité ont bondi de 33% et celles pour les passeports de 22% sur l'ensemble du réseau consulaire.

«On ne se tourne pas les pouces»

Patrick Soutif, consul adjoint

Le Luxembourg, huitième pays du monde en termes de population française (58 000 personnes, +14% depuis 2019), est particulièrement concerné. «D'autant plus qu'il s'agit d'une population qui voyage beaucoup, et que nous sommes amenés à traiter des demandes frontalières de Français de Belgique ou d'Allemagne». Une charge de travail importante pour les sept personnes mobilisées à l'ambassade, qui font «leur maximum». «Contrairement à ce que certains pensent, on ne se tourne pas les pouces», assure Patrick Soutif.

Bientôt une nouvelle application

Les plaintes des usagers concernent également l'absence de standard téléphonique et le système de prise de rendez-vous en ligne jugé inefficace. Les créneaux libérés au compte-goutte pour les passeports et cartes d'identité sont très difficiles à obtenir, contrairement à ceux pour d'autres services. «Pourquoi ne pas les redispatcher?», s'interroge Romain. «Tout simplement, car l'activité n'est pas la même», répond M. Soutif, qui assume le choix de ne pas proposer des rendez-vous à long terme pour les demandes de papiers d'identité. «Cela provoquait jusqu'à 25% de rendez-vous non honorés».

Parmi les solutions avancées, la France va mettre en place avant la fin de l'année une nouvelle application, afin d'avertir les citoyens lorsqu'un créneau se libère, tout en espérant une accalmie sur les demandes de passeport et de cartes d'identité. En attendant, les personnes concernées sont invitées à rester à l'affût pour un rendez-vous, voire à en solliciter un de l'autre côté de la frontière dans une mairie. Une fois le rendez-vous pris, M. Soutif estime à 3 ou 4 semaines le délai pour obtenir un passeport et à 4 ou 5 semaines pour une carte d'identité. L'ambassade rappelle que toute demande par e-mail fait l'objet d'une réponse dans les 48h.

*Le prénom a été changé

Ton opinion

90 commentaires