Ebola – La Guinée ferme des frontières terrestres

Publié

EbolaLa Guinée ferme des frontières terrestres

La Guinée a annoncé samedi la fermeture de ses frontières terrestres avec le Liberia et la Sierra Leone pour tenter d'enrayer la propagation de l'épidémie de fièvre Ebola.

«La Guinée a décidé de la fermeture provisoire de ses frontières terrestres avec ses voisins du Liberia et de la Sierra Leone», a déclaré le porte-parole du gouvernement, le ministre Albert Damantang Camara.

Due l'autre côté de la frontière, plus de 1 500 policiers et militaires sont en cours de déploiement en Sierra Leone pour faire respecter les mesures de quarantaine dans des zones en proie à l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola, a annoncé samedi le gouvernement. «Le nombre total que nous sommes en train de déployer est de 1.501 personnes», a déclaré le ministre de la Défense, Palo Conteh, à l'antenne de la radio-télévision publique SLBC. Sur ce total, a-t-il précisé, 750 personnes - en priorité des policiers - sont à Kailahun et Kenema, deux villes de l'est du pays mises en quarantaine jeudi en vertu de l'état d'urgence sanitaire en vigueur depuis le 1er août dans le pays.

Selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'épidémie d'Ebola a fait plus de 960 morts sur près de 1 800 cas confirmés, probables et suspects dans quatre pays, essentiellement en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, 13 cas (dont deux mortels) ayant été recensés au Nigeria. Pour la Sierra Leone, le dernier bilan est de 717 cas, dont 298 mortels.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion