Selon l'ULC – «La hausse de la TVA est un mauvais signal»

Publié

Selon l'ULC«La hausse de la TVA est un mauvais signal»

LUXEMBOURG - L'Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC) a réaffirmé ce lundi son opposition à l'augmentation à venir de la TVA. Elle craint notamment une diminution du pouvoir d'achat et une progression du prix des loyers.

De plus en plus de résidents risquent de faire leurs achats à l'étranger, selon Guy Goedert (3e à gauche).

De plus en plus de résidents risquent de faire leurs achats à l'étranger, selon Guy Goedert (3e à gauche).

Editpress

«L'augmentation de la TVA risque d'avoir des répercussions sur la demande intérieure. De plus en plus de résidents risquent de faire leurs achats à l'étranger». L'Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC) et son administrateur chargé de direction, Guy Goedert, ont réaffirmé ce lundi leur opposition à l'augmentation de la TVA. «Les prix sont déjà en moyenne inférieurs de 2% en Allemagne», reprend Goedert. À partir du 1er janvier 2015, la TVA générale passera de 15% à 17%, tandis que la TVA intermédiaire grimpera de 12% à 14%.

Certains produits subiront des augmentations encore plus fortes: l'alcool sera taxé à 17%, contre 3% actuellement. Fin juin, l'UCL avait déjà estimé que cette hausse affecterait d'abord les consommateurs et les ménages les plus modestes. L'UCL est aussi revenue lundi sur la taxation des secondes constructions, qui augmente exactement dans les mêmes proportions. «Ça se répercutera automatiquement sur les prix des loyers».

L'abandon de l'indexation automatique par le gouvernement des salaires et pensions mécontente également l'ULC. «Si l'inflation repart, il faudra impérativement organiser des discussions avec les partenaires sociaux». L'an dernier, l'UCL a ouvert 2 316 nouveaux dossiers pour défendre les consommateurs, et a effectué 2 295 consultations. Ce chiffre est «stable» par rapport aux années précédentes.

(jg/L'essentiel avec th)

Ton opinion