Étude européenne: La hausse des coûts de l'énergie impacte relativement peu les résidents

Publié

Étude européenneLa hausse des coûts de l'énergie impacte relativement peu les résidents

BRUXELLES/LUXEMBOURG - Dans 16 pays de l'UE, les coûts annuels de l'énergie dépassent le salaire mensuel d'un employé qui touche le salaire minimum. Au Luxembourg, la situation est différente.

Selon la Confédération européenne des syndicats (CES), les coûts annuels de l'énergie dépassent en moyenne le salaire mensuel d'un employé au salaire minimum dans de nombreux pays de l'UE. Concrètement, dans 16 États de l'Union européenne - dont l'Allemagne - les gens doivent consacrer un mois de salaire pour régler leur facture annuelle d'énergie, voire davantage. Cela représente deux fois plus d'États qu'en 2021, a fait savoir la CES ce mardi.

Ainsi, en Allemagne, les coûts annuels de l'énergie n'ont été couverts qu'après 33 jours de salaire. La situation est nettement pire en Grèce et en Estonie, avec 54 jours chacun, ainsi qu'en République tchèque, avec 65 jours. Au Luxembourg, la situation n'est que de 14 jours. Seule la Lituanie (11 jours) présente un meilleur ratio.

La Confédération européenne des syndicats fait en outre remarquer que les chiffres reflètent les coûts de l'énergie en juillet. Selon elle, la crise s'est intensifiée depuis et s'aggrave avec la poursuite de la hausse des coûts de l'énergie et d'autres biens de première nécessité. «Ces prix sont tout simplement inabordables pour des millions de personnes», a déclaré Esther Lynch, secrétaire générale adjointe de la CES.

(dpa/nr)

Ton opinion

16 commentaires