Répression – La Havane ne supporte plus les «Dames en blanc»

Publié

RépressionLa Havane ne supporte plus les «Dames en blanc»

Des
partisans des frères
Castro conspuaient jeudi les «Dames en blanc»
défilant dans les rues de la vieille Havane.

Les «Dames en blanc» ont rapidement été rattrapées par les forces de l'ordre cubaines et les pro-Castro.

Les «Dames en blanc» ont rapidement été rattrapées par les forces de l'ordre cubaines et les pro-Castro.

Après avoir assisté à la messe dans une église du quartier historique de la capitale cubaine, un groupe de «Dames en blanc», épouses ou mères de détenus politiques, ont entamé leur quatrième marche de protestation en autant de jours dans les rues quand sont arrivés des partisans du pouvoir communiste. «C’est la rue de Fidel! C’est la rue de Fidel!», ont scandé les partisans en encerclant les femmes.

«Cela fait sept ans que nos proches sont en prison. Nous n’allons pas arrêter notre marche, advienne que pourra», a déclaré Laura Pollan, à la tête du groupe qui comprenait la mère du prisonnier politique Orlando Zapata, dont la mort, fin février, des suites d’une grève de la faim provoque tensions et crispation.Des femmes policiers étaient intervenues la veille pour couper court à la marche des «Dames en blanc» en les faisant monter manu militari dans des véhicules, sous les cris d’approbation des partisans pro-Castro.

C’était la première fois que la police intervenait pour mettre un terme à une manifestation des «Dames en blanc» depuis deux ans. Entre le 18 et le 20mars 2003, 75 opposants cubains avaient été arrêtés et condamnés à des peines allant jusqu’à vingt-huit ans de prison. Cinquante-trois sont encore en prison.

Ton opinion