Rachat finalisé – La KBL est désormais qatarienne

Publié

Rachat finaliséLa KBL est désormais qatarienne

LUXEMBOURG - La société de participation Precision Capital, appartenant à l'État du Qatar, vient de boucler le rachat de la banque privée luxembourgeoise, filiale du groupe belge KBC.

La KBL, filiale du groupe belge KBC, a été rachetée pour un montant global de 1,050 milliard d'euros.

La KBL, filiale du groupe belge KBC, a été rachetée pour un montant global de 1,050 milliard d'euros.

Editpress

«KBC Groupe et Precision Capital ont finalisé aujourd'hui leur accord sur la cession, annoncée en octobre dernier, de KBL European Private Bankers après avoir reçu l'aval des autorités de contrôle concernées», a indiqué KBL mardi dans un communiqué. Il s'agit du feu vert des autorités de contrôle luxembourgeoises ainsi que celles dans les pays où KBL est présent. «Cet accord, d'un montant global d'environ 1 milliard d'euros, assure à Precision Capital une participation de 99,9% dans KBL», précise le communiqué.

Precision Capital est une société de droit luxembourgeois qui représente les intérêts d'un groupe d'investisseurs privés qatariens. Parmi ses administrateurs figure notamment le Premier ministre, Cheick Hamad ben Jassim ben Jaber al Thani. «Cette acquisition ouvre des perspectives de croissance importantes pour l'entreprise, à la fois sur ses marchés européens mais aussi en Asie et au Moyen-Orient», affirme KBL. «Si le nouvel acquéreur estime pouvoir assurer la croissance de KBL sur le plan organique, il se dit également prêt à saisir des opportunités stratégiques de croissance externe en Europe».

À noter que c'est cette même société qatarienne qui a acheté la filiale luxembourgeoise de Dexia. Un rachat validé par Bruxelles le 25 juillet et qui devrait être totalement bouclé avant l'automne.

(L'essentiel Online avec AFP)

Dans le même temps, le groupe KBC a annoncé avoir finalisé la vente de son activité de crédit à la consommation en Pologne au groupe espagnol Santander, franchissant une nouvelle étape dans son plan stratégique mis en place pour compenser les aides publiques reçues pendant la crise. La vente de Zagiel, la filiale polonaise de KBC, s'est faite pour la somme de 10 millions de zlotys (2,4 millions d'euros).

Ton opinion