Métalcore – La KuFa s'est muée en défouloir

Publié

MétalcoreLa KuFa s'est muée en défouloir

ESCH - Le metal a le vent en poupe à la KuFa. Vendredi, quatre nouveaux groupes étaient sur la scène eschoise pour un festival très... bruyant.

Miles to perdition.

Miles to perdition.

L'essentiel

Il y a bien sûr les petits tracas qui font le piment de ces festivals. Comme changer en catastrophe le nom de l'un des groupes participants alors que les affiches ont déjà été imprimées. Mais il y a surtout, pour les organisateurs, la satisfaction d'avoir permis à quelque 200 jeunes de passer une très belle soirée! Alors bien sûr, le metal on aime ou on n'aime pas.

Chacun ses goûts. Et les préjugés sur ce style musical vont bon train. Musique sauvage, bruyante voire aliénante, tout y passe jusqu'aux théories les plus loufoques sur d'éventuels cultes qui n'osent dire leur nom. Vendredi, on a surtout vu des ados s'amuser comme des petits fous sur des riffs de guitare très enlevés et des basses assourdissantes sorties tout droit des coups de boutoir des batteurs.

À ce petit jeu-là, la palme revient d'ailleurs aux Luxembourgeois de Miles to Perdition dont les deux guitaristes ont réussi à jouer quasiment synchrone pendant que leur chanteur exhortait les jeunes spectateurs à s'approcher de la scène. Il n'en fallait pas plus pour lancer cette soirée bien entendu bruyante - encore que comparé au volume envoyé dans d'autres concerts, il n'y a pas de quoi crier au scandale - mais surtout très physique.
Certains spectateurs avaient prévu le coup puisqu'ils étaient venus en short et tee-shirt pour se dépenser. Tous les ingrédients pour passer du bon temps. Et c'est bien là l'essentiel.

Patrick Théry

Ton opinion