Football français – La L1 fait encore face aux reports de matches

Publié

Football françaisLa L1 fait encore face aux reports de matches

Le mouvement des «gilets jaunes» et l'attentat de Strasbourg ont conduit les autorités à annuler six des dix matches de Ligue 1 du week-end.

Le match du PSG (en blanc) est annulé. En revanche, celui de Strasbourg est maintenu.

Le match du PSG (en blanc) est annulé. En revanche, celui de Strasbourg est maintenu.

AFP/Patrick Hertzog

Entre gilets jaunes et plan Vigipirate urgence attentats, six matches de la 18e journée de L1 prévus ce week-end ont été reportés: à ajouter aux six de la 17e journée, ce qui pose problème dans un calendrier déjà surchargé. La commission des compétitions de la Ligue de football professionnel (LFP) n'avait sûrement pas prévu de tourner ainsi le calendrier dans tous les sens.

C'est bien sûr un cas de force majeure. La Ligue a limité la casse pour Nice-Saint-Étienne, seulement déplacé de vendredi soir à dimanche 17h (sans supporters stéphanois), ce qui, par ricochet, a déplacé Lyon-Monaco, dimanche, de 13h à 21h. Le report du match Dijon-PSG a été annoncé jeudi soir. Il y a encore six rencontres auxquelles il faut trouver une nouvelle place dans un calendrier déjà bondé. «Ce que nous souhaitons, évidemment, c'est un retour à la normale, dans notre pays d'abord et pour nos compétitions parce que cette situation n'est pas facile pour nos clubs, pour nos supporters», a dit le directeur général de la LFP, Didier Quillot.

Le mois de janvier promet d'être dense: les clubs de l'élite vont y débuter leur parcours en Coupe de France. Ils ont aussi au programme les quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Le calendrier a déjà permis de reprogrammer les six rencontres de la 17e journée de Ligue 1, les 15 et 16 janvier... Mais quid des rencontres de la 18e journée, reportées mercredi et jeudi «en raison de l'actualité et de l'affectation des forces de l'ordre sur d'autres missions», selon la terminologie de la LFP? Caen-Toulouse a été reprogrammé le 18 décembre, mais il faut trouver un créneau pour Amiens-Angers, Nantes-Montpellier, Guingamp-Rennes, Marseille-Bordeaux et Dijon-PSG.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion