Spectacle au Luxembourg – La magie du cirque a opéré malgré la crise sanitaire

Publié

Spectacle au LuxembourgLa magie du cirque a opéré malgré la crise sanitaire

DIFFERDANGE - Le Cirque européen a commencé sa tournée luxembourgeoise, ce week-end, dans le respect des mesures sanitaires.

Oublier la pandémie le temps d’un instant et faire briller les yeux des enfants: telles étaient les motivations des familles venues se divertir devant le spectacle du Cirque européen, ce week-end, à Differdange. «Cela fait longtemps que nous sommes enfermés, je voulais faire voir autre chose à ma fille», explique Christian, 30 ans, pour qui le cirque est une première, tout comme pour Léa, deux ans.

La famille Klissing a commencé sa tournée vendredi, au Luxembourg, après presque une année entière à l’arrêt. Un soulagement pour Laure Klissing, malgré la capacité d’accueil réduite de 300 à 100 places: «Cela nous permet de pouvoir travailler, c’est déjà pas mal», affirme la Française, qui ne peut pas exercer dans son pays. Le cirque est pour elle une passion transmise par son mari, aujourd’hui décédé, qu’elle continue de faire vivre avec ses deux fils et sa belle-fille.

«Jonglage, acrobaties, funambulisme...»

Même Weston, son petit-fils de 4 ans, fait le show dans ses costumes à strass. Il a ouvert le spectacle, qui promettait un émerveillement garanti pendant une heure et demie. Ilyas, 7 ans, qui est venu pour «rire et s’amuser», ne risquait pas de s’ennuyer. Au programme: jonglage, acrobaties, funambulisme, trapèze ou encore hula hoop. Les «wow» et les «bravo» fusaient sous les applaudissements à chaque numéro. Mais ce que les enfants ont préféré, c’est bien l’arrivée de Mickey et Minnie. Les plus chanceux ont même pu faire un check aux personnages de Disney.

Les visages masqués et la distanciation sociale n’ont en rien entaché le sentiment de gaité, bien présent sous le chapiteau. Les plus gourmands ont même pu dévorer une barbe à papa, grâce à la confiserie du cirque. Alors que la famille Klissing se rend au Luxembourg depuis huit ans, Laure regrette le «manque de contact» dû à la crise qu’elle a pourtant l’habitude d’avoir avec ses fidèles spectateurs. La famille Klissing, qui a dû s’adapter en assurant plusieurs représentations par jour, va continuer sa tournée dans les semaines à venir, avec pour prochaine destination Reckange-sur-Mess.

(Inès Mangiardi/L'essentiel)

Ton opinion