En France – La maison du tueur en série Landru est à vendre

Publié

En FranceLa maison du tueur en série Landru est à vendre

La maison du célèbre assassin cherche un nouveau pensionnaire. Mais l'agente immobilière en charge des visites refuse d'y mettre les pieds.

À première vue, c'est une jolie demeure des Yvelines (en région parisienne) qui ne demande qu'à être rafraîchie par ses nouveaux propriétaires. L'annonce, d'ailleurs, a le mérite d'attiser les curiosités: «Villa à vendre, au cœur d'un village avec commerces. Travaux à prévoir... Beaucoup de charme... Fort passé historique».

Vendue au prix de 450 000 euros, cette villa ancienne est entourée d'un terrain de 6 000 m2 à la sortie du village de Gambais. La famille qui possédait ce bien depuis près de 40 ans pour y passer des week-ends et des vacances, a décidé de s'en séparer.

Cette propriété possède cependant un fâcheux inconvénient, raconte France Inter. Elle doit en effet son «fort passé historique» à la présence dans ses murs d'Henri Désiré Landru, considéré comme le premier tueur en série français.

Parfaite pour abriter des «soirées peur»

Dix femmes ont été tuées dans d'atroces circonstances dans cette maison. Surnommé «Barbe bleu de Gambais», Landru publiait des petites annonces dans la presse en 1915. C'est ainsi qu'il rencontrait ses proies, qu'il emmenait chez lui, dans cette fameuse demeure de Gambais. Une fois ses victimes prises au piège, il les tuait, les démembrait et brûlait leurs restes dans la petite cuisinière. Pour ses crimes, Landru sera condamné à mort et décapité en 1922.

Près d'un siècle après la mort du tueur en série, cette histoire continue de faire frissonner la région. Et Annabelle, l'agente immobilière chargée de faire visiter la demeure, se retrouve dans une situation bien inconfortable. «Faire des visites là-dedans, je ne peux pas! Le jardin fait flipper, la maison est flippante. Qui va vivre là-dedans?», se demande-t-elle. Les habitants, eux aussi, sont circonspects et doutent que la propriété se trouve un nouveau pensionnaire. Certains estiment cependant que cette maison serait parfaite pour y abriter des «soirées peur», y tourner des films ou être transformée en musée.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion