Affaire Petraeus – La maîtresse détenait des infos classées

Publié

Affaire PetraeusLa maîtresse détenait des infos classées

Des informations classées secret-défense ont été retrouvées dans un ordinateur utilisé par Paula Broadwell, l'ancienne maîtresse de David Petraeus, contraint à la démission de la CIA.

Paula Broadwell avait accès à des données confidentielles. (photo: Reuters)

Paula Broadwell avait accès à des données confidentielles. (photo: Reuters)

Le contenu et la quantité de dossiers classés secret-défense - et la façon dont Mme Broadwell les a obtenus - sont suffisamment importants pour justifier le maintien des investigations, selon divers responsables américains. Ils s'exprimaient sous le sceau de l'anonymat n'étant pas autorisés à s'exprimer publiquement.

En tant qu'officier de réserve au sein des services de renseignement militaires américains, Mme Broadwell avait un accès autorisé à des données confidentielles, ont dit plusieurs responsables. Les informations sur les documents qu'elle détenait ont émergé mercredi parce que le Pentagone a suspendu son autorisation d'accès.

Inquiétudes

Au sein de l'armée et dans les services de justice et de police, on s'inquiète de plus en plus des retombées de la liaison entre David Petraeus et Paula Broadwell, par ailleurs auteur d'une biographie du général américain à la retraite. Mercredi, le FBI et la CIA ont fait le point sur le dossier Petraeus, pour les présidents des commissions du renseignement de la Chambre des représentants et du Sénat.

Lors de sa première conférence de presse depuis sa réélection le 6 novembre, à la Maison-Blanche, le président Barack Obama a déclaré qu'à sa connaissance et selon l'état actuel de l'enquête, aucune information classée secret-défense et susceptible de nuire à la sécurité nationale n'avait été divulguée dans l'affaire Petraeus.

(L'essentiel Online/ats)

Ton opinion