Selon Claude Meisch – «La manifestation a été un grand succès»
Publié

Selon Claude Meisch«La manifestation a été un grand succès»

LUXEMBOURG - La manifestation contre la réforme des bourses a réuni plus de 10 000 personnes. Le ministre de l'Éducation nationale avoue que c'est «un signal clair».

«Je reconnais que la manifestation a été un grand succès pour les organisateurs», explique Claude Meisch, qui se félicite «de l'engagement des jeunes». Plus tôt dans la journée, le ministre de l'Éducation nationale a indiqué, lors du briefing du Conseil de gouvernement, que cette manifestation avait été «un signal clair» et qu'il se tenait «prêt au dialogue» pour «améliorer qualitativement le projet».

Contacté par L'essentiel, le ministre avoue même que le texte a été fait «dans l'urgence» (NDLR: le gouvernement est entré en fonction en décembre et la réforme présentée fin février) et qu'«il est évident que certains aspects seront modifiés». Mais selon lui, trois aspects de la réforme ne sont pas négociables: les critères sociaux, le critère de mobilité et les contraintes budgétaires. Certains manifestants réclament ainsi un doublement du montant annuel de base de la bourse prévu dans la nouvelle réforme (soit 4 000 euros au lieu de 2 000 euros). Pour Claude Meisch, «ce n'est pas du tout une bonne base de discussion».

Enfin, le ministre de l'Éducation nationale a mis en avant un «besoin d'information évident, car les choses semblent confuses pour certains». Et ce dernier de rappeler que le montant de la bourse de base est de 2 000 euros, à quoi peut s'ajouter une bourse de mobilité «pour ceux qui étudient à l'étranger et/ou paient un loyer» et enfin une bourse sociale de 2 500 euros maximum pour les familles qui touchent moins de 4,5 fois le salaire social minimum. Les lycéens, de leur côté, se déclarent «être prêts à revenir dans la rue» si leurs revendications ne sont pas entendues par le gouvernement.

(fr/L'essentiel avec JG)

Ton opinion