Crise en Ukraine – La menace de l'état d'urgence se précise

Publié

Crise en UkraineLa menace de l'état d'urgence se précise

Les autorités ukrainiennes ont menacé lundi de décréter l'état d'urgence après la prise dans la nuit par des manifestants à Kiev du ministère de la Justice.

Ce nouveau bras de fer intervient à la veille de l'ouverture d'une session extraordinaire du Parlement ukrainien consacrée à la situation politique, et d'un sommet qui s'annonce difficile entre l'Union européenne et la Russie, dont les relations sont tendues par cette crise et des accusations mutuelles d'ingérence. La ministre ukrainienne de la Justice, Olena Loukach, qui participe aux négociations entre l'opposition et le président Viktor Ianoukovitch, a déclaré lundi à la télévision qu'elle réclamerait que ces pourparlers soient interrompus si les occupants de l'immeuble abritant son ministère, en plein centre-ville, y demeuraient.

«Je vais être obligée de demander au président ukrainien d'arrêter les discussions si le bâtiment n'est pas évacué sur-le-champ et si on ne donne pas une chance aux négociateurs de trouver une solution pacifique au conflit», a mis en garde Mme Loukach. Elle a aussi averti qu'elle s'adresserait au Conseil de sécurité national ukrainien en vue de «discuter de l'instauration de l'état d'urgence».

Après avoir délogé dans la nuit de samedi à dimanche des centaines de membres des forces de l'ordre déployés dans un musée situé non loin de là, des dizaines d'opposants radicaux ont envahi dimanche soir le ministère de la Justice, sans rencontrer de résistance. Ils ont aussitôt érigé à proximité des barricades des sacs de neige et d'ordures, étendant un peu plus encore la zone qu'ils occupent autour de la place de l'Indépendance, haut lieu du mouvement de contestation déclenché il y a plus de deux mois après le refus du chef de l’État, fin novembre, de signer un accord de libre-échange avec l'Union européenne, préférant se rapprocher de Moscou.

(L'essentiel/AFP)

Un représentant de l'UE à Kiev

Un représentant de l'Union européenne se rend de nouveau lundi à Kiev dans le cadre des efforts pour tenter de dénouer la crise en cours en Ukraine, a annoncé un porte-parole de la Commission. «Afin de souligner notre engagement vis-à-vis de l'Ukraine, le commissaire» chargé de la Politique de voisinage, Stefan «Füle se rend de nouveau à Kiev aujourd'hui afin de poursuivre les efforts pour aider à trouver une sortie de crise», a indiqué son porte-parole, Peter Stano. M. Füle s'était déjà rendu vendredi et samedi dans la capitale ukrainienne, où il avait rencontré le président Viktor Ianoukovitch et des représentants de l'opposition.

La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, est attendue jeudi et vendredi à Kiev afin, selon l'UE, de faciliter le «dialogue» en vue d'une «solution politique» à la crise.

Ton opinion