Remise en liberté – La mère suédoise dément avoir séquestré ses filles

Publié

Remise en libertéLa mère suédoise dément avoir séquestré ses filles

La mère de 59 ans, soupçonnée d'avoir séquestré ses trois filles pendant plusieurs années, a été libérée vendredi, a rapporté la télévision publique suédoise.

Les enquêteurs quittent l'appartement de Bromölla (Suède), où une mère est suspectée d'avoir empêché ses filles de sortir pendant plus de dix ans.

Les enquêteurs quittent l'appartement de Bromölla (Suède), où une mère est suspectée d'avoir empêché ses filles de sortir pendant plus de dix ans.

La femme, soupçonnée de séquestration, nie les accusations portées contre elle. Et la justice se demande si ses actes tombent sous le coup de la loi, car ses enfants n'étaient pas enfermés. «Les filles ont été privées de liberté contre leur volonté. Mais elle ne les a pas enfermées, c'était une contrainte psychique», a expliqué à la télévision publique SVT, le procureur général Pär Andersson. «C'est peut-être une question pour les services sociaux», a-t-il ajouté, précisant que l'enquête était toujours en cours.

«Ma cliente dément les accusations. Elle n'a en aucun cas limité les mouvements des plaignantes», avait déclaré son avocat Thomas Ljungdahl, avant que la femme soit déférée devant le juge, à Kristianstad (sud). Selon le quotidien Expressen, l'une des filles avait brièvement quitté l'appartement de deux pièces à Bromölla, petite ville située entre un lac et la mer dans le sud du pays, et prévenu un voisin qu'elle avait été séquestrée pendant plus de dix ans.

Selon SVT, les trois filles ont 23, 24 et 32 ans. Elles ont été prises en charge par les services sociaux après avoir été interrogées par la police. «L'une des jeunes femmes a fait une sortie, et elle pouvait à peine marcher toute seule», a affirmé un autre voisin au quotidien Aftonbladet. Selon Expressen, la mère a déménagé plusieurs fois avec ses filles, apparemment dans le but d'empêcher leur père de les voir.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion