Enseignement du portugais – La ministre s'explique et parle d'«un malentendu»
Publié

Enseignement du portugaisLa ministre s'explique et parle d'«un malentendu»

LUXEMBOURG - Un commentaire Facebook de la ministre de l’Intégration sur la pratique du portugais à l’école a déclenché de vives réactions.

Le début de la polémique. Au moment où Corinne Cahen a approuvé sur Facebook un commentaire limitant l'usage du portugais en classe.

Le début de la polémique. Au moment où Corinne Cahen a approuvé sur Facebook un commentaire limitant l'usage du portugais en classe.

Tageblatt

Petite cause, grandes conséquences. En approuvant sur Facebook, la décision d’un enseignant qui aurait limité l’usage du portugais dans sa classe, la ministre de l’Intégration, Corinne Cahen (DP), a provoqué un effet papillon. Le professeur et la ministre ont-ils réagi comme ils le devaient? Sur le site Internet de L’essentiel, plus de 200 réactions ont été postées (voir ci-dessous). La polémique prend de l’ampleur sur cette information relayée d'abord par plusieurs médias portugais.

Contactée par L’essentiel, mardi, la porte-parole de la ministre de l’Intégration a souligné qu’il y avait eu un énorme «malentendu» par rapport au commentaire de Corinne Cahen. Via sa réaction sur Facebook, elle souhaitait simplement féliciter les enseignants qui encouragent la pratique du luxembourgeois en classe et limiter par la même occasion l’utilisation du portugais, ou de toute autre langue dans les salles de classe.

«Le ministre de l’Éducation et la ministre de l’Intégration ont indiqué récemment qu’ils avaient pour objectif de promouvoir le multilinguisme dans les écoles. Rien n’a changé par rapport à cette position», a rappelé la porte-parole. Selon le ministère, la maîtrise de la langue maternelle est une base solide pour l’apprentissage des autres langues.

(Jörg Tschürtz)

Ton opinion