Loi Macron en France – La motion de censure est rejetée

Publié

Loi Macron en FranceLa motion de censure est rejetée

La motion de censure déposée à l'Assemblée nationale française par les partis d'opposition de droite contre le gouvernement socialiste de Manuel Valls a été largement rejetée jeudi.

Le parlement a du même coup adopté la loi proposée par le ministre de l'Économie Emmanuel Macron.

Le parlement a du même coup adopté la loi proposée par le ministre de l'Économie Emmanuel Macron.

AFP

Le parlement a du même coup adopté la loi proposée par le ministre de l'Économie Emmanuel Macron, qui prévoit parmi diverses mesures une extension du travail le dimanche et un assouplissement du code du travail. Ce projet avait fracturé la majorité de gauche.

La motion a recueilli 234 voix, bien en-dessous des 289 voix nécessaires pour renverser le gouvernement, a annoncé à la tribune le président de l'Assemblée nationale, le socialiste Claude Bartolone. Ce rejet était attendu car les députés «frondeurs» socialistes qui refusaient de voter la loi Macron, trop libérale à leur goût, avaient fait savoir, avant le vote de la motion, que leur opposition n'irait pas jusqu'à joindre leur voix à celles de l'opposition de droite.

Avant le vote, le Premier ministre Manuel Valls avait justifié l'engagement de la responsabilité de son gouvernement sur cette loi, qu'il a qualifié «d'un acte d'autorité» face «à l'irresponsabilité, l'immaturité de certains» dans une allusion aux députés frondeurs du parti socialiste. «L'autorité, c'est assumer ses responsabilités quand l'intérêt supérieur de la Nation l'exige», a-t-il répété alors que l'exécutif a fait de ce texte un gage à la Commission européenne de sa volonté réformatrice.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion