Football – La Norvège ne boycottera pas le Mondial au Qatar
Publié

FootballLa Norvège ne boycottera pas le Mondial au Qatar

On verra, peut-être, Erling Braut Haaland au Mondial-2022: le monde du football norvégien s'est prononcé dimanche contre un boycott de la prochaine Coupe du monde au Qatar.

La Norvège aurait été la première au monde à snober le grand rendez-vous du ballon rond qui se disputera fin 2022.

La Norvège aurait été la première au monde à snober le grand rendez-vous du ballon rond qui se disputera fin 2022.

AFP/Savo Prelevic

Lors d'un congrès extraordinaire convoqué par la Fédération norvégienne de football (NFF) pour examiner cette épineuse question, 368 délégués ont voté pour une motion excluant un boycott tandis que 121 l'ont rejetée.

Le vote était très attendu: la Norvège - encore loin d'avoir décroché son billet pour le Mondial-2022 - était susceptible de devenir le premier pays au monde à snober le grand rendez-vous du ballon rond qui se disputera du 21 novembre au 18 décembre 2022.

Sous la pression de supporters indignés par le sort des travailleurs migrants et la situation des droits humains rapportés dans les médias, la NFF avait convoqué ce congrès extraordinaire, en ligne, pour trancher une question qui agite le royaume scandinave depuis des mois.

«Tracer une ligne»

«Un boycott revient à tourner le dos au Qatar et à ses défis, et à se priver ainsi de la possibilité de s'engager pour des améliorations», a déclaré le président de la fédération norvégienne, Terje Svendsen, au début des débats.

La décision sur une participation de la Norvège était dans les mains des huit membres du comité exécutif de la NFF, des représentants de 18 districts et des délégués de plusieurs centaines de clubs professionnels et amateurs.

La direction de la fédération et les districts s'étant par avance prononcés contre un boycott, la principale inconnue résidait dans la position des clubs qui disposaient d'une voix chacun, sauf ceux de l'élite (deux voix). Ceux-ci se sont donc massivement rangés derrière la ligne de la NFF.

Le Qatar est régulièrement sous le feu de critiques d'ONGs pour son traitement des travailleurs étrangers venus d'Afrique et d'Asie sur les chantiers liés au Mondial. Doha assure, lui, avoir fait plus que tout autre pays dans la région afin d'améliorer leurs conditions.

(L'essentiel)

Ton opinion