Inauguration au Luxembourg: La nouvelle prison «améliorera les conditions de détention»

Publié

Inauguration au LuxembourgLa nouvelle prison «améliorera les conditions de détention»

SANEM – Le centre pénitentiaire d’Uerschterhaff a été officiellement inauguré mercredi, en attendant les premiers prisonniers la semaine prochaine.

par
Joseph Gaulier
1 / 8
La prison d'Uerschterhaff, à Sanem, a été inaugurée mercredi.

La prison d'Uerschterhaff, à Sanem, a été inaugurée mercredi.

Vincent Lescaut
Le site accueillera jusqu'à 400 prisonniers.

Le site accueillera jusqu'à 400 prisonniers.

Vincent Lescaut

Editpress/Alain Rischard

Un bâtiment flambant neuf aux formes géométriques très étudiées a été inauguré mercredi après-midi. Après les contrôles de sécurité, le visiteur atterrit dans une vaste cour intérieure relativement lumineuse, mais entourée de grillages et de murs de 6 m de haut. Bienvenue dans la nouvelle prison d’Uerschterhaff, sur la commune de Sanem.

Les premiers prisonniers seront transférés de Schrassig, lundi prochain, sous haute sécurité. La capacité totale de l'établissement s’établit à 400 prisonniers, pour 350 membres du personnel. Le nouveau site n’accueillera que des personnes en détention préventive. «Le but est de travailler différemment avec des détenus qui sont dans des situations différentes», explique Sam Tanson, ministre de la Justice. Le site d’Uerschterhaff «va permettre de libérer de la place à Schrassig, qui arrive au bout de ses capacités, avec parfois plusieurs détenus dans des cellules individuelles», reprend la ministre. L’idée est «d’améliorer les conditions de détention des prisonniers qui seront placés à Uerschterhaff, mais aussi à Schrassig».

«Pas un moment de joie»

Le centre pénitentiaire compte «640 portes de sécurité et 650 caméras, en plus des systèmes de détection de GSM», liste François Bausch (Déi Gréng). Le vice-Premier ministre se réjouit que les délais et le budget aient été respectés, «hormis une adaptation à l’indexation». Prévu à 165 millions d’euros dans la loi de 2014, le coût du projet a été porté à 171 millions. Le chantier a selon lui été «particulier, du fait de la problématique de la sécurité».

L’inauguration s’est faite avec le Grand-Duc, mais sans fard. «Ce n’est pas un moment de joie, comme pour d’autres institutions», reconnaît Sam Tanson. Simone Asselborn-Bintz (LSAP), bourgmestre de Sanem, se souvient qu’il a fallu «sensibiliser les gens, car il y a eu des inquiétudes et une Biergerinitiativ (initiative citoyenne)» au moment où le projet a été lancé. Le site de 8,6 hectares a été placé à l’écart des habitations et l’élue «n’a pas d’inquiétude pour la sécurité des habitants».

Un groupe de manifestants

Le Luxembourg en bref

Vous ne voulez rien rater de l'actualité au Luxembourg? N'en perdez pas une miette et retrouvez toutes les informations sur le Grand-Duché en bref dans notre ticker en suivant ce lien.

31 commentaires