Mobilisation au Luxembourg – La pétition sur les baleines atteint 4 500 signatures

Publié

Mobilisation au LuxembourgLa pétition sur les baleines atteint 4 500 signatures

LUXEMBOURG – Le texte demandant l’arrêt du massacre des cétacés aux îles Féroé a recueilli le nombre de signatures nécessaire pour être débattue à la Chambre.

Le Grind est considéré comme une tradition aux Îles Féroé.

Le Grind est considéré comme une tradition aux Îles Féroé.

Sea Shepherd

«Contre les massacres insensés et cruels de baleines pilotes, dauphins et autres cétacés aux îles Féroé»: tel est l’intitulé de la pétition 419, mise en ligne le 5 août dernier, qui a atteint mercredi le cap des 4 500 signatures réclamé pour donner droit à un débat à la Chambre des députés. La fin de période de signatures avait été fixée au 24 octobre.

Dans les faits, la pétition déposée par Yasmine Hémès, au nom de l'ASBL Sea Shepherd, dénonce «les massacres, appelés Grind, considérés comme une tradition par les Féringiens. Les animaux sont encerclés par des bateaux de pêche qui les rabattent dans une baie. Les hommes enfoncent un crochet dans l'évent de l’animal, puis achèvent leur victime à coups de couteau dans une mer de sang».

Sea Sheperd prétend qu’avec ces pratiques, les îles Féroé «violent des traités européens relatifs à la protection des cétacés». Si dans son texte fondateur, la pétition reconnaît qu'en des temps reculés le Grind servait à nourrir la population des îles Féroé, elle souligne qu’à présent cette pratique «n’est plus qu'un amusement traditionnel, qui donne droit au congé et à la fermeture des écoles». Mercredi, en début d’après-midi, la pétition avait rassemblé 4 545 signatures.

(L'essentiel)

Ton opinion