Manifestation en France – La photo d'une enfant «anti-pass sanitaire» indigne
Publié

Manifestation en FranceLa photo d'une enfant «anti-pass sanitaire» indigne

Plusieurs internautes ont réagi à la photo d'une enfant posant avec une pancarte «Ne me pique pas» lors des manifestations contre le pass sanitaire. Le débat fait rage.

La mobilisation contre le «pass sanitaire» continue de s'intensifier en France. Plus de 161 000 personnes ont défilé dans toute la France samedi, également dans les départements frontaliers du Luxembourg. Ils étaient notamment plus de 3 500 à Metz, en Moselle. Si la rue se mobilise, les débats font également rage sur les réseaux sociaux, où les manifestants partagent des photos des cortèges.

L'une d'entre elles a particulièrement fait réagir. L'image montre une enfant posant devant des CRS, munie d'une pancarte «Ne me pique pas». Chacun aura compris la référence à la célèbre chanson de Jacques Brel. Mais plus que le slogan, c'est la démarche qui a choqué de nombreux internautes. Nombre d'entre eux estiment ainsi que les enfants sont «manipulés» pour porter un discours antisystème, voire complotiste.

«Instrumentaliser ses enfants, la façon la plus détestable de défendre une idée», écrit un communicant sur Twitter. «Laissez vos pauvres gosses tranquilles», poursuit une autre internaute.

Dans le camp d'en face, les militants contre le pass sanitaire voient en cette photo «un symbole». D'autres font un parallèle avec le port du masque obligatoire dans les salles de classe, ce qu'ils considèrent comme la «véritable violence» faite aux enfants.

Encore impossible pour l'instant, les différents vaccins n'étant pas encore homologués pour les plus jeunes par les agences et autorités de santé, la vaccination obligatoire pour les enfants a déjà été évoquée. L'Institut Pasteur estime en effet que le fait de vacciner des enfants permettrait d'atteindre plus rapidement l'immunité collective. Sans quoi, il faudrait que 90% des adultes soient vaccinés. Un chiffre difficilement atteignable considérant la défiance d'une partie de la population.

(th/L'essentiel)

Ton opinion